Les vestes idéales pour un été pluvieux

J’ai fait le choix de rester à Paris en août en me disant que ce serait tranquille et qu’il ferait beau. Et bien c’est loupé….

Au vu de la pluie qui ne cesse de tomber et des 19°C ambiants je me suis dit que c’était une bonne idée de partir à la recherche des vestes idéales pour un été pluvieux ou pour ceux qui ont de la chance de ne pas en avoir, de la veste parfaite pour les soirées fraîches.

Mon premier Grand Prix

Depuis tout petit j’ai été bercé par le son des moteurs de F1 à la télé. 

Mon père regardait tous les weekends les GP et je n’avais encore jamais eu l’occasion d’assister à une course. 

Lorsque Renault qui fêtait ses 40 ans en F1 m’a proposé de vivre le GP de Silverstone il m’a donc été impossible de dire non. 

J’ai passé mon weekend du 14 Juillet dans la campagne anglaise sur une piste de course et c’était beaucoup plus cool qu’un weekend du 14 Juillet en France.

Je me suis mis en route très tôt le samedi matin pour pouvoir assister aux séances de qualifications. Départ à 6h de chez moi direction Londres. 

À l’aéroport une premiere surprise nous attends. Au lieu de prendre une navette jusqu’au circuit, mon transfert se fera en hélicoptère. 

Je commence donc mon voyage avec un survol de Londres que je ne manque pas d’immortaliser. 

Après 40min de vol nous arrivons sur le circuit et nous sommes accueillis par Andreaa, notre guide du weekend. À peine arrivé que nous partons déjà pour le PIT Walk. Le PIT Walk se déroule avant la séance d’essai et permet aux invités de venir dans les stands pour voir les voitures et écuries en train de travailler. 

Direction donc le garage Renault pour nous. 

Le premier truc qui m’a frappé lorsque j’ai vu les 2 F1 Renault était le nombre de pièces entièrement en carbone. Pratiquement toutes les pièces de la voiture sont faites comme ça, c’est impressionnant à voir. 

Puis un membre de l’équipe vient nous montrer de plus près un vrai volant de F1. Deuxième claque pour moi lorsqu’il énumère toutes les possibilités qu’offrent ce volant en pleine course. 

En gros, en plus de rouler en moyenne à 200km/h et d’avoir à faire attention à sa trajectoire, un pilote a également un vrai ordinateur à gérer à l’intérieur de la voiture. 

La séance d’essais commence et nous montons à l’espace Renault pour le regarder. Pour la première fois de la saison, Nico Hulkenberg termine 6eme des essais et je sens la satisfaction dans le regard d’andreaa et des équipiers de la Team Renault F1. 

Le soir nous dînons avec David, membre de l’équipe marketing de Renault Sport F1 Team qui nous raconte les histoires loufoques qu’il a vu passer depuis qu’il est chez Renault. Il nous parle notamment de designers de la marque ayants essayé de faire commercialiser un modèle de voiture sans portières pour les 50-60 ans ! 

Le dimanche est là et juste avant le départ du GP, j’ai la chance de voir tourner sur le Circuit la première Renault F1 (la RS01), avec à son volant René Arnoux le pilote de l’époque. 

On voit tout de suite la différence entre 1979 et aujourd’hui. La voiture n’a aucune pièce en carbone, le baquet du pilote est inexistant et une simple plaque le sépare du sol. Mais le plus surprenant est le bruit colossal délivré par le V6 de la voiture. 

Le GP donne enfin son départ et Nico Hülkenberg offre le meilleur résultat de la saison à Renault en terminant 6eme du GP. 

Quand à moi je repars des étoiles pleins les yeux et avec une folle envie, d’un jour peut-être, avoir la chance de poser mes fesses dans un baquet de F1! 

Merci à Renaut F1 Team de m’avoir permis de vivre de weekend fou.

How to : faire de belles photos avec son iPhone

La semaine dernière j’ai reçu dans ma boîte mail une infographie réalisée par la banque image Shutterstock qui montre comment les iPhone ont changé la relation à la photo en quelques années.

Il est vrai qu’en moins de 10 ans notre téléphone est devenu le meilleur allié pour prendre des photos à tout moment. Bien plus facile à transporter et facile d’utilisation qu’un appareil photo, beaucoup de photographes en herbe se sont révélés grâce à un simple iPhone.

Une des preuves les plus marquantes de ce phénomène est certainement l’évolution du nombre de photos issues d’un iPhone sur la banque image. Passant de 40k images en 2015 à plus de 630k images en 2016 (plus d’informations ICI).

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de faire un article vous expliquant comment bien réussir une photo avec votre smartphone et cette infographie à réussi à finir de me motiver !

Avant de commencer sachez que j’utilise actuellement un iPhone 7+ pour prendre mes photos. Étant très Apple, je suis moins calé sur les smartphones Android mais j’ai déjà pas mal joué avec des Sony (à relire ici).

 

1 / Opter pour un shoot au format portrait vs paysage : 

Lorsque l’on shoote avec un iPhone on a tendance à mettre son téléphone en « mode paysage » pour prendre sa photo.

C’est une erreur commune à éviter si vous souhaitez poster la photo sur vos réseaux sociaux.

Le format paysage n’est pas « mobile friendly » : une fois postée, ce format est moins impactant car il prend moins de place sur un écran que l’on utilise toujours en mode portrait.

2 / Trouver le cadre :

Une fois votre portable en main, il va falloir trouver le cadre parfait.

Et bien n’en existe pas vraiment ! Tout le monde a une manière bien à lui de décrypter une image, lâchez-vous donc sur le cadrage tant que vous vous sentez à l’aise.

Pour ma part, j’aime particulièrement quand tout est géométrique et équilibré dans la photo.

Pour mes looks j’essaye de toujours trouver un fond dans les mêmes tons de couleurs que ma tenue. Cela renforce le caractère de votre photo et plonge un peu plus dans l’univers de votre look.

3 / Cadrer une photo d’archi/paysage :

Comme je vous le disais juste au dessus j’essaye toujours de trouver des formes très géométriques pour mes photos de paysage.

Le plus important dans ce style de clichés, c’est de vous assurer 2 choses :

>> Que la prise de vue de l’horizon soit à l’horizontale

>> Si vous avez des formes/structures verticales, assurez-vous également qu’elles soient le plus droite possible.

4 / cadrer une photo de look/ portrait : 

Pour un look ou un portrait essayez de trouver un lieu qui correspond à votre look (dans les mêmes tons de couleurs) pour votre arrière plan. Cela renforcera l’esprit de la photo.

Une fois le fond choisi, il faudra avoir en tête ces 2 règles :

>> Si vous shootez devant un mur, ne vous collez pas au mur mais mettez-vous à 1 ou 2 mètres devant. Cela permettra de passer le mur au second plan et vous ne disparaitrez pas dedans.

>> Choisir le format de la photo : un portrait coupé à l’épaule, un portrait coupé au niveau du nombril ou bien une photo de plein pieds

4 / La mise au point et l’exposition :

L’avant dernier point est très simple mais beaucoup de gens n’ont pas le réflexe de le faire et se retrouvent donc avec une photo floue.

Lorsque l’on s’apprête à prendre une photo avec son iPhone, n’oubliez pas d’appuyer sur votre écran à l’endroit ou vous souhaitez que le cliché soit net.

Je vous promets que ça fait une vraie différence !

5 / Les retouches :  

Une fois votre photo prise, il ne vous reste plus qu’à la retoucher pour améliorer son rendu.

Je vais vous donner les applications que j’utilise pour retoucher mes photos et je vous laisserais jouer avec pour trouver la retouche qui vous conviendra le mieux. J’ai moi même passé près de 2 ans à trouver la retouche qui me plaisait.

Vous pouvez donc télécharger des applications comme lightroom ou bien Snapseed et créer des presets que vous pourrez réutiliser sur toutes vos futures photos.

Ci-dessous un exemple de photo avant et après retouche avec Lightroom :

Toutes les photos de cet article (exceptées les 2 portraits) ont été prises avec un iPhone 7+.

Article réalisé en partenariat avec Shutterstock

Calvi on the rocks 2017

J’assistais pour la seconde fois à Calvi on the Rocks la semaine dernière. Le festival qui a lieu tous les ans la première semaine de Juillet sur les plages Corse est devenu un incontournable pour notre génération.

Au programme de ce séjour, du repos au bord de la piscine, de la plage, des sorties sur le bateau Corona pour admirer le couché de soleil sur la baie et bien sûr des concerts.

Pendant 4 jours j’ai pu couper mes mails et profiter un maximum du beau temps et de l’ambiance si particulière que le festival apporte à la ville.

Mais qui dit sorties dit problèmes de batterie avec son téléphone. On ne va pas faire semblant de ne pas comprendre car on sait tous ce que c’est de se retrouver sans téléphone en fin de journée ou de soirée.

Du coup pour m’assurer de toujours avoir de la batterie, Otterbox m’a proposé de tester leur nouvelle batterie externe ainsi que leurs coques de protection (Qui sont disponibles pour tous les téléphones et dont je vous avais déjà parlé ici).

J’ai plein de batteries externe à la maison mais elles ne tiennent jamais le coup très longtemps (elles se déchargent souvent trop vite après quelques utilisations). J’ai été étonné par celle-ci car je l’utilise depuis 3 semaines et elle ne perd pas en puissance et elle me permet de recharger environ 3 fois mon téléphone.

Allez, je vous laisse avec quelques photos du festival et un lien vers les produits Otterbox si vous souhaitez en savoir plus ;).

Batterie externe : ICI

Cables USB : ICI

Coques de protection : ICI

Article réalisé en partenariat avec Otterbox

Thibierge – Le carnet à emporter

Avec mon travail en agence je passe la plupart de mes journées en réunion. 

Durant celles-ci j’ai 2 meilleurs amis : Powerpoint et mon carnet de note. 

Le premier vous l’avez deviné sert à présenter et le second me sert à noter les informations importantes à garder en tête. 

J’apporte toujours une attention particulière au carnet que j’utilise car beaucoup d’entre eux ne sont pas pratiques ou ne tiennent tout simplement pas le coup.

J’ai découvert récemment les carnets Thibierge et j’ai tout suite craqué pour plusieurs raisons : 

> Il existe en 2 versions : Un format 8×16 cm (le format idéal d’un carnet de notes) et un format 12x19cm (plus destiné aux dessinateurs) en noir ou blanc

> la prise de place réduite : Le cahier ne fait que 6mm d’épaisseur tout en possédant 200 pages. Ceci est du au papier très particulier utilisé qui est le papier d’écriture le plus léger du monde. C’est un mélange de fibre de lin. 

> Le carnet s’ouvre à 180° : Ce qui me permet d’écrire facilement sur les 2 pages sans avoir à tenir un côté du carnet pour écrire

> Sa coque en composite : Qui lui donne une résistance et un chic que les autres carnets n’ont pas.

Le vrai plaisir de ce carnet haut de gamme est surtout lorsque l’on pose sa plume ou sa mine de stylo dessus. Elle glisse sur le papier sans accroc et donne un confort d’écriture que l’on ressent rarement, donnant ainsi un vrai plaisir à écrire.Une fois le cahier terminé il est possible d’acheter des recharges qu’il vous suffira de clipser magnétiquement à votre carnet. 

Le carnet est entièrement réalisé en France (le papier est fabriqué en Normandie), ce qui donne une belle histoire en plus à ce produit.

A prendre en compte si vous comptez vous faire plaisir.
> Le Made in France a un prix, mais cela en fait un cadeau parfait pour une occasion particulière !
> L’application Le c@rnet : Je n’ai pas très bien compris la valeur ajoutée de cette application qui permet de scanner les pages du c@rnet pour les sauvegarder.
Cependant, je suis certain que les prochaines MAJ permettront de belles expériences.

Avec le Carnet Thibierge, fini les carnets a vie unique. C’est est un magnifique outil de travail qui vous servira de longues années et qui vous permettra même de ranger vos 200 pages de notes dans un espace plus que réduit ! 

Pour en découvrir plus sur la marque, je vous invite à aller sur leur site internet ou bien à vous rendre au Printemps Haussman jusqu’à fin Juin ou la marque à un corner.

Et je vous souhaite une belle expérience d’écriture ou de dessins pour ceux qui craqueront ! 

Article réalisé en partenariat avec Thibierge