Rencontre avec Raphael Federici

Ce qui est cool quand on habite dans une grande ville, c’est que l’on fait toujours plein de rencontres. La rencontre avec Raphael, street-artiste parisien plus connu sous le nom de Paris Sketch Culture en est l’exemple parfait. On m’a proposé de l’interviewer pour le lancement de sa première collaboration avec OtterBox, une marque de coques de téléphones qui lance la collection en fin de semaine.

photo-raphael-federici

Pour cette interview on m’a donné rdv dans un appartement d’artistes du 13eme arrondissement. Lorsque j’arrive, les murs sont graphés, un artiste américain, masque sur le visage est en train de réaliser une autre œuvre dans une des chambres et je suis accueilli par Jérémy qui me raconte qu’il est le propriétaire de l’appartement et qu’il organise la première exposition artistique dans l’appartement d’un particulier. C’est là que j’aperçois Raphael en train de finaliser son œuvre sur l’un des murs.

On se présente mutuellement, on se rend compte qu’on a des potes en commun et puis on sort sur la terrasse pour discuter de son parcours, de ses passions et des projets à venir.

Après avoir pris la pose pour un portrait au milieu des tours du 13ème, je lui ai posé 10 questions pour en savoir plus sur lui.

 1 / Salut Raph, je te laisse déjà te présenter rapidement pour ceux qui ne te connaissent pas encore.

« Je m’appelle Raphael Federici mais je suis plus connu sous mon nom d’artiste : Paris Sketch Culture. C’est le nom que j’utilise dans la rue quand ce n’est pas trop autorisé !

Au départ je faisais beaucoup de travaux d’ateliers (tatouages, peintures, etc..) et j’ai commencé à pas mal sortir dans la rue pour peindre de vraies fresques.  Aujourd’hui je n’expose plus en France, je ne fais que du street-art. »

 2 / Ton nom d’artiste c’est « Paris Sketch culture », comment tu as trouvé ton nom ?

« Au départ j’étais Directeur artistique dans une agence de publicité et je travaillais beaucoup en tant que freelance. Et j’ai eu envie de créer un blog qui recenserait tous les artistes, designer, etc pour influencer et inspirer les artistes du monde entier. Du coup j’ai fonctionné par mots clefs et ça a donné : Paris Sketch Culture. »

 3 / T’as un style très particulier, comment tu l’as trouvé ? D’où vient-il ?

«  Comme je suis DA je suis à l’aise pour faire plein de style. Mais quand j’ai ouvert le blog je recensais entre 30 et 50 artistes par jour et je me suis rendu compte que les artistes qui cartonnaient avaient souvent un gimmick. C’est à ce moment là que j’ai commencé à m’inspirer des cartographies militaires et à créer tous mes personnages avec des lignes à l’intérieur. »

 4 / Tu t’inspires beaucoup des dessins animés et de films cultes, pourquoi ?

«  Je m’inspire de ces personnages car ils véhiculent un message différent à la génération Y. On connaît tous ces personnages et je voulais que mes oeuvres parlent à ma génération. »

 5 / Mais du coup, dans tout ça c’est qui ton héros/film préféré ?

« Définitivement Popeye ! Parce que depuis que je suis gamin je dessine des marins, je porte des marinières et j’en passe ! Je suis d’ailleurs un grand fan de Jen Kelly, c’était un marin, c’est Singing in the rain, c’est juste classe. »

6 / Parle moi un peu de ta manière de travailler s’il te plait.

«  Il y a plusieurs stades, soit je me fais un gros moodboard en travaillant les messages que je veux faire passer et les codes couleurs, soit je vois mes potes, je mange bien, je dors bien et dès que je me sens inspiré j’y vais. Enfin, il y a aussi les voyages et je commence même depuis peu à créer pendant ceux-ci. C’est super inspirant ! »

 7 / Quels sont tes projets à venir ?

«  Le 6 Octobre j’expose à New-York avec des partenaires qui ont loué une salle et qui vont présenter à des collectionneurs privés. Je vais aussi faire un événement de street-art à Montorgueil, j’ai l’exposition ici (SIC dans l’appartement où nous sommes) avec Epherya, une œuvre en préparation à Sao Paulo et 2 de mes œuvres vont être exposées au musée de Malmö. »

8 / Tu vas faire une collaboration avec OtterBox à la fin du mois, ça te fait quoi de te dire que les gens vont avoir tes œuvres dans la main 24/24 ?

 « Aujourd’hui on collectionne tous beaucoup. J’espère que les gens utiliseront les coques comme une petite toile et comme un souvenir. Ils pourront repartir avec un petit bout de mon œuvre et c’est cette idée que les gens aient un petit bout de cette histoire avec eux qui me plait. »

9 / Samedi et dimanche prochain tu vas rencontrer beaucoup de gens car tu vas réaliser une œuvre en live sur des coques et les gens pourront repartir avec. T’as pas trop la pression ?

« Pas du tout, j’adore rencontrer des gens et j’adore discuter avec eux. Il faudra que je me concentre pour finir ma toile bien sur, mais j’hésiterais pas à parler avec les spectateurs. »

10 / Pour finir, est-ce que tu as un conseil en particulier pour aider les mecs nuls en dessin comme moi qui voudraient s’améliorer ?

 «  Franchement, c’est le travail qui prime. Faut bosser comme un fou pour s’améliorer. Ou alors soit t’es une chèvre en dessin mais tu assumes et la ça cartonne. Mais c’est plus rare ;) »

Pour venir voir Raphael réaliser une œuvre sur plus d’une centaine de coques de téléphones OtterBox en même temps et tenter de repartir avec l’une d’entre elle, je vous donne RDV samedi 24 et dimanche 25 septembre au Pavillon des canaux à Paris.

Je serai aussi présent dimanche à l’événement, on se croisera peut-être ;)

Article réalisé en partenariat avec OtterBox

Un weekend à Madère

Ce weekend je suis parti à la découverte de Madère avec Nico Simoes et Audi pour tester la nouvelle A3 sur les routes montagneuses de l’île.

madere-city-guide_27

Vendredi midi, direction Paris Orly pour prendre notre vol pour Funchal avec Transavia. Nous arrivons après 5h de voyage et une escale à Porto dans l’un des 10 aéroports les plus dangereux du monde. Continue reading

Le Tanneur X Ringards

lpf-ringards_le-tanneur-15Vous êtes surement déjà au courant mais avec les potes Nico SRaph et Romain on a créé un compte instagram pour partager nos voyages, nos sorties et nos coups de coeur quand on est ensemble. 

On est ravi aujourd’hui de vous présenter la première collaboration du collectif Ringards avec la marque Le Tanneur.

Pour shooter la ligne TOM, on a investi le magnifique hôtel Le Cinq Codet, un ancien immeuble des PTT réhabilité en hôtel et plus particulièrement la suite prestige offrant une vue imprenable sur les invalides ou la tour Eiffel. 

Raphaël et Nicolas S porte le Tom en version voyage, je porte la version sac à dos avec de très belles finitions en cuir et Romain la version porte document.

lpf-ringards_le-tanneur-3lpf-ringards_le-tanneur-11 lpf-ringards_le-tanneur-2 lpf-ringards_le-tanneur-10 lpf-ringards_le-tanneur-13

Rio de Janeiro – Part 1

Cet été nous devions partir en vacances en Europe avec Margot mais ça c’était avant que l’on nous propose de vivre les Jeux Olympiques à Rio de Janeiro.

Rio de Janeiro_Olympics_24

Assister à des Olympiades était un rêve d’enfant pour moi qui ai pratiqué l’escrime pendant 20 ans et qui avait justement découvert ce sport à la télé lors des JO de 92 à Barcelone. Assister à ces Olympiades était alors pour moi l’occasion parfaite de les vivre pour de vrai, mais aussi de voir mes amis avec qui j’ai grandi dans ce sport y participer. Le tout avec une cerise supplémentaire sur le gâteau : Le fait que ce soit à Rio de Janeiro, une ville que je rêvais de découvrir.

Nous sommes donc partis le vendredi 12 août avec un vol de nuit Air France pour un voyage de 6 jours grâce à BMW, la Fédération Française de golf et France Olympique.

Dans cette première partie je vous fait découvrir nos 2 premiers jours au Brésil.

Mais avant tout si vous prévoyez un voyage au Brésil il y a quelques choses à savoir pour préparer votre voyage :

>> Essayez d’opter pour un vol de nuit : Il y a 5h de décalage horaire avec la France et le fait de passer la nuit dans l’avion vous aide à être moins décalé en arrivant

>> La ville est immense : Elle se compose de 4 baies principales et le moindre déplacement peut facilement prendre 30 à 40min.

>> Faites attention à vos affaires : Comme il y a beaucoup de pauvreté, prenez un sac à dos et rangez-y vos affaires pour ne rien porter de trop tentant sur vous

>> Si vous êtes perdus demandez votre chemin : Les Brésiliens sont super sympa et seront toujours ok pour vous aider à vous repérer dans la ville.

>> Evitez la plage la nuit : Evitez de faire un apéro/picnic sur Copacabana ou Ipanema la nuit car il y a beaucoup de voleurs à ce moment-là.

>> Les glaçons : Nous avions lu avec Margot avant de partir qu’il fallait faire très attention aux glaçons. Au final il faut simplement faire attention a ce que les glaçons dans votre verre aient l’air « industriels » et pas sorti du congélo du coin. On n’a eu aucun soucis à ce niveau là pendant notre séjour mais il faut quand même rester vigilant.

JOUR 1 – Découverte du Parc Olympique, escrime et balade à Copacabana

Rio de Janeiro_Olympics_04Le court de tennis du Parc Olympique
Rio de Janeiro_Olympics_01Le temps que nous posions les affaires à l’hôtel, nous sommes arrivés tout juste à temps pour voir l’équipe de Sabre Dame tirer contre les Italiennes. L’occasion pour moi de retrouver Constant un de mes meilleurs amis qui avait fait le déplacement à Rio pour les Jeux, Enzo (ci-dessous) fraichement médaillé d’argent la veille par équipe au Fleuret (encore félicitations vieux!) et Cécilia qui elle tirait ce jour-là (à droite sur la photo ci-dessus).
Rio de Janeiro_Olympics_02 Rio de Janeiro_Olympics_08L’arena carioca ou se déroulait les épreuves d’escrime
Rio de Janeiro_Olympics_07Rio de Janeiro_Olympics_11 Rio de Janeiro_Olympics_12 Rio de Janeiro_Olympics_14Puis après les épreuves Constant et Priscilla sa copine nous ont emmenés découvrir la plage de Copacabana puis le quartier de Botafogo plus haut dans la ville pour y boire un verre.
Rio de Janeiro_Olympics_05Rio de Janeiro_Olympics_17

Plus tard dans la soirée et après quelques Caïpirinha nous avons trouvé un resto un peu au hasard au détour d’une rue dans le quartier de Botafogo dont je n’ai plus le nom mais que je ne vous aurais pas conseillé ;)

JOUR 2 – Golf, jardin botanique et Club France

Le second jour nous avons assisté à l’épreuve de Golf homme. C’était la première fois que je voyais des pro en action autre part qu’à la télé et j’ai été très impressionné par leur technique et surtout leur précision à l’approche du green !
Rio de Janeiro_Olympics_20Rio de Janeiro_Olympics_38 Rio de Janeiro_Olympics_37Rio de Janeiro_Olympics_40En fin de matinée nous avons repris les transports pour aller visiter le Jardin Botanique (R. Jardim Botânico, 1008 Rio de Janeiro). On s’est arrêtés dans un supermarché pour s’acheter de quoi y faire un picnic. Nous y avons passé une grande partie de l’après-midi car le jardin est très grand et surtout magnifique. Si vous y allez, prenez le temps de vous poser sur un banc pour contempler cette nature.

Rio de Janeiro_Olympics_39Les immenses arbres du jardin botanique

Rio de Janeiro_Olympics_41

En fin de journée nous avons découvert le Club France ou nous avons diné et ou j’ai retrouvé mes amis de l’escrime pour fêter leurs médailles.

La partie 2 arrive très vite ;)

Un weekend à Minorque

Le weekend dernier nous sommes partis à la découverte de Minorque dans les Baléares avec Margot, Romain, Nico, Leeloo, Margaux et Lilou.

J’avais déjà visité les 2 autres îles de l’archipel (Palma et Ibiza) mais pas encore la plus sauvage des trois. Durant les 2 jours nous avons parcouru toute l’île en voiture ou en cheval et nous avons découvert de magnifiques paysages que je vous laisse découvrir dans les photos ci-dessous.

Pour s’y rendre c’est assez simple puisqu’il y a des vols directs depuis Paris-Orly avec Vueling.

Si vous aussi vous avez de bonnes adresses à me conseiller pour quand j’y retournerais, n’hésitez pas à me les donner en commentaires.

Dormir à l’hôtel Rural Sant Ignasi

Lunettes Vuarnet / T-shirt Adidas / Short Quiksilver

Allez bronzer sur les plages du Sud de l’île, un incontournable.

Découvrir les plages du Nord à cheval au couché du soleil.

Faire une soirée dans la boîte Cova d’En Xoroi à fleur de falaise (prévoir une tenue adéquate pour rentrer, j’ai failli rester devant perso).

Partir à l’aventure dans l’île en Jeep et découvrir les sites historiques et les parcs naturels

Lunettes Vuarnet / T-shirt COS / Short Levi’s

Déjeuner sur le port de Fornels au restaurant de poisson Es Cranc (Si vous discutez un peu avec le serveur il vous fera découvrir les bassins ou sont stockés les poissons vivants ! C’est impressionnant à voir)

Passer une après-midi à Ciutadella et diner dans l’ancienne maison du Consul de France avec vue sur le port : Le Casconsol