Les planches de Deauville

Début Septembre j’étais au Festival international du film Américain de Deauville pour y tourner des chroniques sur le cinéma avec l’agence de pub dans laquelle je travaillais. 7 jours sur place durant lesquels se mêle le gratin du cinéma Français et Américain dans une atmosphère détendue et familiale.

J’ai pu y croiser l’acteur Jeff Goldblum en train de faire un boeuf au piano dans le lobby de l’hôtel en tenue casual, pour le retrouver quelques heures plus tard sur son 31 sous le feu des flashs du tapis rouge ou bien encore toute la clique de la jeune garde du cinéma Français.

C’est à cette occasion que la marque Strellson m’a proposé un shooting sur les planches avec ma comparse Bordelaise Alix de Beer. Nous avons donc choisi de réaliser 2 looks pour coller à l’ambiance du Festival : Casual de jour, chic le soir.

Costume Palc Rames bleu, chemise Sereno, Cravate, pochette, mocassins Weston

Montre Portuguese IWC, lunettes Montblanc

Manteau Daim, chemise, Jean, Montre Bell&Ross BR126, Chaussures Adidas Ultraboost, Appareil photo Olympus Pen-F

Article réalisé en partenariat avec Strellson

City guide – préparer son voyage au Japon

En Mai dernier nous partions à la découverte du Japon avec Margot.

Durant les 10 jours de notre voyage nous sommes tombés amoureux du pays, de la culture, de la cuisine locale et des Japonais.

Depuis Mai ce pays nous est resté en tête comme une ex que l’on arrive pas à oublier. Alors on a craqué et on a repris des billets pour Tokyo début septembre. Cette fois pour un voyage de 8 jours.

Ce sera donc une deuxième fois pour nous et contrairement au mois de mai, nous n’avons volontairement (ou presque) rien préparé.

Cependant partir au Japon pour la première fois nécessite de la préparation car il y a beaucoup de choses à savoir.

1 / booker ses billets : 

En vous y prenant à l’avance (environ 2/3 mois avant) vous trouverez des billets A/R aux environs de 600€ en vol direct chez Air France ou Japan Airlines.

Nous avons fait le choix de Japan Airlines pour notre part lors du premier vol et de Air France pour ce second voyage.

A comparer je vous conseille de prendre Japan Airlines pour votre vol. Il y a plus d’espace pour vos jambes en éco, ce qui est toujours un plus sur un vol de pratiquement 12h.

 

2 / préparer son voyage :  

Tokyo et Kyoto sont de grandes villes et aurez à souvent vous déplacer en transports en commun, en train ou en taxi.

Avant de partir, il y a quelques essentiels à préparer pour vous déplacer le plus facilement possible :

 

> Acheter un JR pass :

Le JR est un pass destiné aux étrangers venant visiter le Japon qui nous permet de nous déplacer librement en train dans le pays.

Il coûte environ 220€/personne pour 1 semaine mais il sera rentabilisé en 1 voyage si vous prévoyez d’aller à Kyoto en shinkansen.

 

Attention il faut prévoir de l’acheter au moins 2 semaines avant de partir. Vous recevrez une lettre chez vous en France avec les bons pour retirer vos pass directement à l’aéroport à Tokyo.

Vous pouvez acheter le pass sur : vivre le Japon

Une fois à l’aéroport à Tokyo, rendez-vous dans un bureau Japan Rail Pass pour le retirer et profitez-en pour acheter une SUICA card en même temps (ci-dessous).

Profitez en également pour prendre votre billet Aéroport – tokyo Station via JR.

 

 

> Acheter une carte de Tokyo & Kyoto :

C’est un truc que mon père m’a appris, je me déplace toujours avec une carte annotée des endroits que nous voulons visiter.

C’est tres pratique en cas de panne de Wifi ou de batterie de téléphone.

Vous pouvez vous procurer une bonne carte de Tokyo/Kyoto au moment où vous commandez votre JR pass sur Vivre au Japon.

 

3 / Une fois à l’aéroport de Tokyo (Narita ou Haneda) :

> Acheter une SUICA CARD :

À Tokyo et à Kyoto, les trains et métros sont gérés par plusieurs entreprises. En achetant une SUICA card (une sorte de pass navigo) vous pourrez vous déplacer très facilement.

L’achat du pass coûte 500¥ qu’il faudra ensuite charger. Avec Margot nous avons mis 4000¥ (environ 35€) et nous avons pu nous nous déplacer pendant 5/6 jours avant de le recharger.

 

> Louer une box WIFI :

C’est l’accessoire quasi indispensable de votre voyage. Des votre arrivée à l’aéroport vous trouverez des magasins qui louent à la semaine des boîtiers 4G illimités pour environ 40/50€.

Cela vous permettra d’avoir accès à internet depuis vos téléphones de n’importe où. Avec Margot il nous a sauvé la vie plus d’une fois lorsque l’on se perdait.

 

4 / Style de vie et habitudes des Japonais : 

> Les bars :

Les japonais ne consomment pas du tout de la même façon que les européens. Vous ne trouverez pas ou très peu de bars avec des terrasses où vous asseoir pour siroter un verre à Tokyo. Tout se passe dans les immeubles où les bars sont généralement assez petit. Il existe même une rue à Tokyo où les bars ne peuvent contenir que 5 personnes max !

 

> Les restaurants :

Si comme Margot et moi vous avez l’habitude de manger tard le soir (vers 21:00), préparez-vous a avoir quelques déconvenues avant de trouver un restaurant qui vous servira. Les Japonais mangent très tôt et les restaurants (hors chaînes) terminent leur dernier service vers 22:00 max.

Lors de notre premier voyage nous nous sommes fait souvent fait avoir. Préparez le coup et prévoyez de manger vers 19:00/19:30 pour être tranquille.

 

> Les Japonais :

Des que nous avons eu un problème d’orientation nous n’avons eu aucun mal à demander notre chemin à un Japonais. N’ayez donc pas peur de les interpeler en cas de besoin.

Je remercie d’ailleurs cette japonaise qui a fait un détour de 20min pour nous ramener à notre Airbnb à Kyoto alors que nous étions perdus !

 

Si vous êtes en train de prévoir votre voyage au Japon ou que vous voyez des informations à rajouter, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaires et je les rajouterais. Et si vous êtes en train de prévoir votre voyage et qu’il vous reste des questions, n’hésitez surtout pas !

Les vestes idéales pour un été pluvieux

J’ai fait le choix de rester à Paris en août en me disant que ce serait tranquille et qu’il ferait beau. Et bien c’est loupé….

Au vu de la pluie qui ne cesse de tomber et des 19°C ambiants je me suis dit que c’était une bonne idée de partir à la recherche des vestes idéales pour un été pluvieux ou pour ceux qui ont de la chance de ne pas en avoir, de la veste parfaite pour les soirées fraîches.

Mon premier Grand Prix

Depuis tout petit j’ai été bercé par le son des moteurs de F1 à la télé. 

Mon père regardait tous les weekends les GP et je n’avais encore jamais eu l’occasion d’assister à une course. 

Lorsque Renault qui fêtait ses 40 ans en F1 m’a proposé de vivre le GP de Silverstone il m’a donc été impossible de dire non. 

J’ai passé mon weekend du 14 Juillet dans la campagne anglaise sur une piste de course et c’était beaucoup plus cool qu’un weekend du 14 Juillet en France.

Je me suis mis en route très tôt le samedi matin pour pouvoir assister aux séances de qualifications. Départ à 6h de chez moi direction Londres. 

À l’aéroport une premiere surprise nous attends. Au lieu de prendre une navette jusqu’au circuit, mon transfert se fera en hélicoptère. 

Je commence donc mon voyage avec un survol de Londres que je ne manque pas d’immortaliser. 

Après 40min de vol nous arrivons sur le circuit et nous sommes accueillis par Andreaa, notre guide du weekend. À peine arrivé que nous partons déjà pour le PIT Walk. Le PIT Walk se déroule avant la séance d’essai et permet aux invités de venir dans les stands pour voir les voitures et écuries en train de travailler. 

Direction donc le garage Renault pour nous. 

Le premier truc qui m’a frappé lorsque j’ai vu les 2 F1 Renault était le nombre de pièces entièrement en carbone. Pratiquement toutes les pièces de la voiture sont faites comme ça, c’est impressionnant à voir. 

Puis un membre de l’équipe vient nous montrer de plus près un vrai volant de F1. Deuxième claque pour moi lorsqu’il énumère toutes les possibilités qu’offrent ce volant en pleine course. 

En gros, en plus de rouler en moyenne à 200km/h et d’avoir à faire attention à sa trajectoire, un pilote a également un vrai ordinateur à gérer à l’intérieur de la voiture. 

La séance d’essais commence et nous montons à l’espace Renault pour le regarder. Pour la première fois de la saison, Nico Hulkenberg termine 6eme des essais et je sens la satisfaction dans le regard d’andreaa et des équipiers de la Team Renault F1. 

Le soir nous dînons avec David, membre de l’équipe marketing de Renault Sport F1 Team qui nous raconte les histoires loufoques qu’il a vu passer depuis qu’il est chez Renault. Il nous parle notamment de designers de la marque ayants essayé de faire commercialiser un modèle de voiture sans portières pour les 50-60 ans ! 

Le dimanche est là et juste avant le départ du GP, j’ai la chance de voir tourner sur le Circuit la première Renault F1 (la RS01), avec à son volant René Arnoux le pilote de l’époque. 

On voit tout de suite la différence entre 1979 et aujourd’hui. La voiture n’a aucune pièce en carbone, le baquet du pilote est inexistant et une simple plaque le sépare du sol. Mais le plus surprenant est le bruit colossal délivré par le V6 de la voiture. 

Le GP donne enfin son départ et Nico Hülkenberg offre le meilleur résultat de la saison à Renault en terminant 6eme du GP. 

Quand à moi je repars des étoiles pleins les yeux et avec une folle envie, d’un jour peut-être, avoir la chance de poser mes fesses dans un baquet de F1! 

Merci à Renaut F1 Team de m’avoir permis de vivre de weekend fou.

How to : faire de belles photos avec son iPhone

La semaine dernière j’ai reçu dans ma boîte mail une infographie réalisée par la banque image Shutterstock qui montre comment les iPhone ont changé la relation à la photo en quelques années.

Il est vrai qu’en moins de 10 ans notre téléphone est devenu le meilleur allié pour prendre des photos à tout moment. Bien plus facile à transporter et facile d’utilisation qu’un appareil photo, beaucoup de photographes en herbe se sont révélés grâce à un simple iPhone.

Une des preuves les plus marquantes de ce phénomène est certainement l’évolution du nombre de photos issues d’un iPhone sur la banque image. Passant de 40k images en 2015 à plus de 630k images en 2016 (plus d’informations ICI).

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de faire un article vous expliquant comment bien réussir une photo avec votre smartphone et cette infographie à réussi à finir de me motiver !

Avant de commencer sachez que j’utilise actuellement un iPhone 7+ pour prendre mes photos. Étant très Apple, je suis moins calé sur les smartphones Android mais j’ai déjà pas mal joué avec des Sony (à relire ici).

 

1 / Opter pour un shoot au format portrait vs paysage : 

Lorsque l’on shoote avec un iPhone on a tendance à mettre son téléphone en « mode paysage » pour prendre sa photo.

C’est une erreur commune à éviter si vous souhaitez poster la photo sur vos réseaux sociaux.

Le format paysage n’est pas « mobile friendly » : une fois postée, ce format est moins impactant car il prend moins de place sur un écran que l’on utilise toujours en mode portrait.

2 / Trouver le cadre :

Une fois votre portable en main, il va falloir trouver le cadre parfait.

Et bien n’en existe pas vraiment ! Tout le monde a une manière bien à lui de décrypter une image, lâchez-vous donc sur le cadrage tant que vous vous sentez à l’aise.

Pour ma part, j’aime particulièrement quand tout est géométrique et équilibré dans la photo.

Pour mes looks j’essaye de toujours trouver un fond dans les mêmes tons de couleurs que ma tenue. Cela renforce le caractère de votre photo et plonge un peu plus dans l’univers de votre look.

3 / Cadrer une photo d’archi/paysage :

Comme je vous le disais juste au dessus j’essaye toujours de trouver des formes très géométriques pour mes photos de paysage.

Le plus important dans ce style de clichés, c’est de vous assurer 2 choses :

>> Que la prise de vue de l’horizon soit à l’horizontale

>> Si vous avez des formes/structures verticales, assurez-vous également qu’elles soient le plus droite possible.

4 / cadrer une photo de look/ portrait : 

Pour un look ou un portrait essayez de trouver un lieu qui correspond à votre look (dans les mêmes tons de couleurs) pour votre arrière plan. Cela renforcera l’esprit de la photo.

Une fois le fond choisi, il faudra avoir en tête ces 2 règles :

>> Si vous shootez devant un mur, ne vous collez pas au mur mais mettez-vous à 1 ou 2 mètres devant. Cela permettra de passer le mur au second plan et vous ne disparaitrez pas dedans.

>> Choisir le format de la photo : un portrait coupé à l’épaule, un portrait coupé au niveau du nombril ou bien une photo de plein pieds

4 / La mise au point et l’exposition :

L’avant dernier point est très simple mais beaucoup de gens n’ont pas le réflexe de le faire et se retrouvent donc avec une photo floue.

Lorsque l’on s’apprête à prendre une photo avec son iPhone, n’oubliez pas d’appuyer sur votre écran à l’endroit ou vous souhaitez que le cliché soit net.

Je vous promets que ça fait une vraie différence !

5 / Les retouches :  

Une fois votre photo prise, il ne vous reste plus qu’à la retoucher pour améliorer son rendu.

Je vais vous donner les applications que j’utilise pour retoucher mes photos et je vous laisserais jouer avec pour trouver la retouche qui vous conviendra le mieux. J’ai moi même passé près de 2 ans à trouver la retouche qui me plaisait.

Vous pouvez donc télécharger des applications comme lightroom ou bien Snapseed et créer des presets que vous pourrez réutiliser sur toutes vos futures photos.

Ci-dessous un exemple de photo avant et après retouche avec Lightroom :

Toutes les photos de cet article (exceptées les 2 portraits) ont été prises avec un iPhone 7+.

Article réalisé en partenariat avec Shutterstock