Georges Brassens, le fidèle absolu


Publié le 25 février 2011
“Pour connaître une femme, il faut toute une vie.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la une