A la découverte de l’avant-garde automobile Française avec le DS7 CROSSBACK

Que serait Paris sans ses lumières ? C’est de ce constat qu’est parti DS pour présenter leur première DS de seconde génération : le DS7 CROSSBACK

Paris et ses lumières, signe de l’avant-garde française depuis 1820 et l’installation d’éclairages dans toute la ville qui fascine les touristes et rend la ville plus sûre.

Pratiquement 200 ans plus tard Paris a toujours l’image d’une ville en avance sur son temps en ayant choisi de garder la tour Eiffel après l’exposition universelle, en re-modelant complètement le Louvre, ancienne résidence des Rois de France et est surtout resté le symbole du luxe à la Française partout dans le monde.

Aujourd’hui DS a fait le choix de perpétuer cette image avec son nouveau SUV et un parfait mix entre élégance et technologie. Une image mise en avant dans un film publicitaire magnifique (réalisé par les copains de Publicis la Maison) et surtout avec une bande son géniale reprenant la Marseillaise en Mineure.

Je vous laisse découvrir le film :

La semaine dernière j’ai eu la chance de pouvoir partir le temps d’une soirée à la redécouverte de Paris avec le DS7 CROSSBACK – Performance line. Voici mes impressions.

Le design :

A première vue le SUV ne ressemble en rien à ce que d’autres constructeurs Français proposent aujourd’hui. Le DS7 CROSSBACK est doté d’une très belle calandre avant qui donne un look agressif à la voiture et des lignes de carrosserie qui jouent parfaitement entre les arrêtes sèches et les arrondis.

Ce qui marque le plus lorsque l’on croise ce modèle c’est surtout les phares arrières en quadrillages qui renforcent un peu plus ce design déjà réussi. Autre point positif la cinématique des clignotants qui est un régal pour les yeux.

S’il devait n’y avoir qu’un seul point négatif sur le rendu global ce sont les bas de caisses trop plastiques pour moi, mais c’est de ma faute j’ai un problème avec ça.

Le design à bord :

Une fois installé derrière le volant je me retrouve avec un beau tableau de bord en Alcantara, un magnifique tableau de navigation entièrement digital devant moi (Enfin on y arrive !) et un grand écran tactile central.

J’ai cependant oublié de voir si la connectivité de la voiture avec le téléphone était facile et surtout s’il était possible d’avoir un accès internet directement sur son tableau de bord comme chez Tesla.

Le petit plus qui m’a vraiment plus et qui appuie le choix du luxe à la Française : L’horloge BRM à aiguilles qui se révèle lorsque l’on met le contact et qui rappelle un peu l’horloge iconique présente dans les Porsche.

La Technologie à bord :

Outre toutes les options d’aide à la conduite que vous connaissez sûrement déjà celle qui m’a le plus marqué est le « night vision », capable de détecter une source de vie à plus de 100m et prévenant le conducteur directement sur ton tableau de bord pour éviter toute collision. Une option qui pourra s’avérer très utile si vous roulez souvent sur des routes de campagnes et qui pourra vous prévenir de présence d’animaux sur le bas-côté avant même que vous ne les voyez.

La conduite :

En une heure de conduite dans Paris je n’ai pas été gêné par la taille de la voiture pour emprunter les axes difficiles (Rond-point de l’Etoile, petites rues de Montmarte). La voiture est souple et dépendra forcément du mode dans laquelle vous conduirez (éco, sport, etc..) mais j’étais parfaitement installé derrière mon volant et n’ai eu aucune difficulté ou gêne à la conduite.

Il faudra toutefois que je me fasse une idée plus précise du confort global du véhicule en l’utilisant sur une durée plus importante et en testant surtout l’assise à l’arrière sur des trajets plus longs.

Le prix :  A partir de 31 200€ et jusqu’à 62 240€

Article réalisé en collaboration avec DS Automobiles