Un weeekend à Francfort

Avec Margot nous cherchions à nous évader le temps d’un weekend en amoureux dans une destination pas trop éloignée de Paris. TGV INOUI grâce à la coopération DB SNCF nous a proposé de partir à la découverte de Francfort en seulement 3h38 et je vous avoue que je n’y aurais jamais pensé de moi même. On s’est un peu renseigné sur la ville que les Allemands appellent « Mainhattan » et nous nous sommes dit « pourquoi pas? ». (Pourquoi Mainhattan : Pour le quartier d’affaire le long du fleuve Main qui fait penser à la skyline New-Yorkaise)

Bizarrement l’Allemagne est un pays que nous visitons assez peu alors que je sais qu’il y a plein de choses à y découvrir.

Vendredi matin nous prenons la direction de Francfort par l’un des nombreux TGV & ICE (billets dispos sur oui.sncf, en gares, boutiques et agences de voyages agréées SNCF) qui partent de la Gare de l’Est chaque jour. Les 3h38 de trajet avec le WIFI gratuit nous permettent de travailler pour avoir l’esprit libre tout le weekend. On arrive en plein centre ville vers 12h et nous allons directement poser nos valises à l’hôtel SAKS dans le quartier du WestEnd conseillé par un ami vivant sur place. L’hôtel n’est pas en plein centre ville dans un quartier on l’on a aimé se balader.

Pull Octobre Editions / Lunettes Jimmy Fairly

A peine le temps de poser nos valises et nous partons déjeuner chez Vevay, un restaurant végétarien que vous aviez recommandés à Margot. On s’est régalés avec des Kimchi bowls (35€ pour deux).

Nous profitons du déjeuner pour faire notre programme du weekend et nous décidons de tout faire à pieds puisque la ville nous le permet. Nous partons donc à la découverte de la ville à pieds depuis le restaurant.

Direction le Römerberg, la place centrale du quartier médiéval de Francfort on l’on se retrouve au milieu de bâtiments aux superbes colombages.  On continue notre balade dans le quartier de Old New Town pour arriver à l’église St-Barthélémy, la plus grande église de la ville qui offre une vue imprenable sur la ville médiévale et le quartier d’affaires depuis son clocher (coût 3€/personne). Attention l’escalier est petit et la montée est sportive !

Nous avons préféré monter ici plutôt qu’à la Main Tower ou l’attente peut-être de 45min.  Nous avons passé la fin de l’après-midi à faire du shopping au centre commercial My Zeil et sur la rue Zeil ou il y a toutes les boutiques (j’ai perdu Margot pendant 45min chez Primark donc les gars faites attention quand vous passez par là!).Après un petit passage à l’hôtel nous allons diner chez Margarete, un autre restaurant conseillé par mon ami. Le lieu est superbe et nous avons pris plusieurs petits plats pour gouter aux spécialités locales comme la Grüne Soße une sauce froide avec des oeufs à base de 7 herbes ou le Handkase Und Musik un fromage local qui se mange avec des oignons marinés. Cela n’a pas été nos plats préférés mais on se devait de tester. Nous avons pris 5 plats et 2 bières et nous en avons eu pour 40€ à deux, très raisonnable donc ! 

Le lendemain midi nous allons bruncher chez Lucille. On s’est régalés avec les pancakes, avocados toast et la limonade maison était à tomber par terre (35€ pour deux avec 2 boissons et 2 plats chacun)Direction Berger St que nous avons descendu à pieds avec un passage par la rue GabelsbergerstraBe qui est à ne pas louper car très sympa à voir ! Nous avons continué notre route à pieds jusqu’à l’ancienne prison Klapperfeld connue pour ses tags et devenue des ateliers d’artistes qu’il est possible de visiter (renseignez-vous sur les ouvertures avant de vous y rendre).  Nous décidons de passer la fin de l’après-midi au Musée Städel (16€/personne) pour voir l’exposition Vasarely (jusqu’au 13 Janvier 2019). On a été bluffé par ses nombreuses oeuvres et surtout par la technique de certains tableaux. Le musée fermant à 18h nous sortons pile à temps pour voir le soleil se coucher sur le quartier d’affaire tout en nous baladant le long du Main pour aller boire un verre au pub Naïv. Le bar propose une formule découverte de bières et nous sert 8 verres de 10cl avec 8 bières différentes. La vie ! (8,6€ la planche de 4 bières)

L’appétit ouvert par ces différentes bières nous allons manger un burger chez Jamy’s. Le restaurant emprunte le concept des Shake Shack et In & Out. J’ai pris le double cheeseburger et surtout les frites au bacon sont à ne pas louper ! (30€ pour deux)

Le dimanche arrive et nous passons la matinée à l’hôtel pour travailler un peu et pour faire du sport pour Margot. Nous avons déjeuner chez Badias Schirn (le restaurant du Musée Schirn) à deux pas du Römerberg. Je me suis régalé avec un Hamshuka (humus, yaourt, viande hachée, oeuf) et un sandwich au boeuf (60€ pour deux). Nous profitons de nos dernières heures en ville pour repasser par le Römerberg pour y faire quelques photos avant de reprendre le train. 

Manteau Zara / Jean H&M éditions / Boots Levi’s

Direction la gare centrale pour reprendre le TGV direction Paris. Merci DB SNCF en coopération avec TGV INOUI pour cette idée de weekend à Francfort, on se reverra j’en suis sur.

Découvrir les îles Grecques

Fin Mai nous avons été invités par Discover Greece à découvrir les îles Grecques avec Margot et Pauline. Première fois pour toute l’équipe dans cette région qui fait tant rêver et première croisière pour Margot.

Nous sommes arrivés à Athènes en avion via la compagnie Aegan, direction le Port du Pirée pour embarquer à bord du Celestyal Crystal pour un voyage de 6 jours dans les îles de Mykonos, Mylos, Santorin et Héraklion.

Au cours de la semaine nous avions prévu des excursions privées et en groupe selon les endroits que nous visitions.

— MYKONOS —

Nous avons commencé notre voyage par une matinée à Delos Island, l’île sacrée oú est né Apollon. Nous nous sommes baladés avec notre guide et un groupe d’une trentaine de personnes au sein des ruines de l’île qui laissent imaginer la grandeur d’autrefois. L’endroit est beau mais j’ai vite préféré m’éloigner du groupe pour me perdre dans les vestiges seuls à mon rythme.

Nous avons déjeuné sur le bateau pour plus de simplicité avant de partir pour l’après-midi à la découverte de Mykonos. Une fois dans la ville il suffit de se balader et de se perdre dans les ruelles pour en prendre plein les yeux. Fun fact de la ville, toutes les enseignes internationales présentes (Chanel, Sephora,etc…) doivent respecter le code couleur de l’île et ne peuvent pas mettre de grands panneaux sur la devanture de leurs magasins.

En fin de journée nous sommes allés boire un verre au Rooftop 180° sur les conseils d’une lectrice de Margot. Le bar en terrasse surplombe la baie de Mykonos et offre un panorama parfait pour le couché du soleil avec un cocktail !

Le soir nous avons diné chez Roca un petit restaurant au bord de l’eau qui nous offrait un autre beau point de vue sur la ville. Au menu; poisson, salade grecque, fava et un verre de Raki (l’alcool local qui ressemble au Pastis).

— MYLOS —

Après une nuit à Mykonos pour les plus fêtards nous reprenons la route au matin pour l’île de Mylos et nous avons le droit à une visite (possible de la réserver au desk du bateau) de la cabine du commandant.

Nous sommes arrivés au port de Mylos juste après le déjeuner et nous sommes partis visiter l’île en minibus avec une dizaine de personnes et un guide. Très pratique pour découvrir plusieurs endroits en peu de temps mais on aurait aimé être un peu plus libre pour plus de temps dans certains endroits.

Nous avons visité :

Papafranga, une plage coincée entre 2 falaises.

La plage de Sarakiniko (On se croirait sur la lune)
L’endroit est magnifique et vaut la peine de s’y attarder. En discutant avec notre guide j’apprends qu’il y a plus de 60 lieux à voir sur l’île, majoritairement accessibles en bateau et donc à garder en tête pour une prochaine visite.

Nous avons pris la direction du petit village de Plaka qui ressemble beaucoup à Mykonos mais en beaucoup plus calme et moins bondé. On s’est à nouveau perdus dans les rues avec Margot puis nous avons fait un stop pour un smoothie/milkshake au yaourt Grec à tomber par terre. Si vous passez par Mylos, Plaka est un incontournable.

Une guide privée nous a retrouvé à Plaka pour nous emmener dans les endroits qu’elle apprécie le plus sur l’île et nous a conduit jusqu’à l’incroyable petit port de pêche de Mandrakia.

L’heure de l’apéritif arrivant nous avons fait un stop sur la route du retour au restaurant Kivotos, nous avons goûté à des plats locaux et notamment au Koufeto un dessert à base de fromage blanc, amandes, cornichons blancs et miel. Faites-y un stop si l’occasion se présente car le lieu vaut le détour.

Nous avons diné au port de Mylos dans un restaurant choisi au hasard et qui n’avait rien d’extraordinaire.

— SANTORIN —

Nouvelle journée et nouvelle destination puisque nous sommes arrivés à Santorin en début de matinée. En montant sur le pont nous découvrons avec Margot que l’île est assez particulière car les villages se trouvent sur le flanc de falaises abruptes. Pour y accéder nous devons prendre un téléphérique.

Direction Oia (dire Ia) le village le plus connu de l’île pour se balader au milieu de la foule encore limitée puisque nous y étions mi-mai. Nous avons du batailler un peu pour trouver un spot pour y admirer le magnifique couché de soleil et nous sommes revenus le lendemain midi pour se balader plus au calme mais tout de même au milieu de couple de Chinois faisant la queue pour accéder aux même toits avec leurs équipes de photographes pour y faire leurs photos de mariage sous 30°.

Le village est vraiment magnifique mais je n’ose pas imaginer ce que cela donne en plein été.

Nous avons diné au Red Bicycle dans le centre du village et nous nous sommes régalés ! 

Nous avons poursuivi la visite de l’île en allant sur la plage de sable noir de Kamari avant de finir la visite de l’île par le village de Fira ou nous avons bu un verre en terrasse avant de reprendre le téléphérique pour rejoindre la navette nous menant au bateau.

— HERAKLION —

Nous avons visité le site du Palais de Knossos occupé depuis 7000 avant JC et découvert en 1878 avec tout un groupe de personnes du bateau. Pour moi ce n’est pas un incontournable si cette période ne vous intéresse pas car le palais est bien entendu majoritairement en ruine. Nous avons ensuite passé l’après-midi dans le centre ville ou nous avons retrouvé les grandes enseignes.

Héraklion n’est pas la ville la plus intéressante à voir selon moi.

— SAMOS —

Samos dernière île de notre liste et l’une de mes préférée avec Mylos. La ville est beaucoup plus calme et moins touristique que Mykonos ou Santorin (qui reste des incontournables à faire). Le village de Kokkari est tout simplement bluffant avec tous ces bars et restaurant en front de mer. Nous avons continué de marcher jusqu’au bar/plage Basilico qui offre une très belle vue sur la mer et des transats en bord de mer parfaits pour se reposer et bronzer un peu.

Direction le musée du vin de Samos ou nous avons dégusté et acheté une bouteille de Muscat local avant d’aller déjeuner dans le village de Pythagorio. Nous nous sommes régalés au restaurant Elia avec une bonne quantité de nourriture : Salades Grecques, fromages panés, tzatziki et surtout des viandes cuites au barbecue à tomber par terre.

Nous avons passé le reste de l’après-midi à profiter de la plage de Pythagorio pour bronzer et faire une bonne sieste avant de retourner sur le bateau pour notre dernière nuit à bord.

— LA CROISIERE —

C’était la première croisière pour Margot et la seconde pour moi. Je savais donc qu’elle était l’ambiance sur le bateau et Margot avait quelques à priori qui se sont vites dissipés pendant la semaine. Outre le fait que la clientèle est majoritairement sénior à bord, on retrouve tout le confort nécéssaire à un voyage comme celui-ci avec le côté pratique du transport d’île en île chaque jour.

Nous avions accès à plusieurs restaurants et buffets au choix ainsi qu’aux boissons à volonté à bord. Nous avons bien mangé tout au long de la semaine et le buffet était vraiment pratique lorsque nous ne voulions pas manger au restaurant à terre.

— EN RESUME —

Par ordre de préférence je vous conseille de visiter les îles de : Mylos, Samos, Mykonos, Santorin puis Héraklion.

Mylos et Samos sont encore calmes et moins fréquentées que Mykonos et Santorin.

Le bateau est une super option pour se déplacer rapidement et à moindre coût entre toutes les îles, vous pourrez retrouver toutes les infos sur notre croisière ICI.

Si vous prévoyez votre voyage essayez de viser en dehors des zones de grandes vacances pour ne pas être submergés de monde. Nous avons fait notre croisière fin mai et nous avons eu du soleil et 30° toute la semaine.

Si vous avez d’autres questions sur ce voyage n’hésitez pas à me les laisser en commentaire.

Toutes les photos de ce voyage ont été prises avec un Sony A9 et un drône DJI Mavic Air.

A la découverte de république avec mes lecteurs

A l’occasion du lancement de leur campagne « Mon quartier en bouteilles » dédiée à 10 quartiers de Paris, Coca-Cola m’a proposé d’être le représentant du quartier de République, coin dans lequel je passe le plus clair de mon temps.

J’ai eu envie de faire découvrir mes bonnes adresses du quartier à 4 d’entre vous en les emmenant dans l’un de mes bars favoris puis dans 2 rues méconnues du quartier parfaites pour des photos avant de finir dans mon restaurant favoris à 2 pas de la place de la République.

Suivez-nous dans cette soirée en photos !

Le coffret collector des 10 bouteilles est disponible ICI et les bouteilles sont en ventes dans tous les commerces près de chez vous.

Premier stop pour boire un verre après le travail au Comptoir Général, l’un des bars que je préfère à Paris pour sa déco et surtout son bar en forme de proue de bateau. / Le Comptoir Général, 80 quai de Jemmapes, 75010.

Puis direction la rue Sainte-Marthe ou les devantures colorées de petits ateliers et restaurants nous sortent des batiments Haussmaniens. Nous avons même l’occasion d’entre-apercevoir des artistes à l’oeuvre dans leurs ateliers avant de remonter la rue St-Maur jusqu’à la rue Oberkampf et son passage connu sous le nom de « la cité du figuier ».

L’histoire raconte que la façade bleue aux éléphants gravés de cette maison soit une façade récupérée d’un stand suite à l’exposition universelle de 1889 / Cité du Figuier, 106 Rue Oberkampf.

Pour finir la soirée nous nous sommes dirigés vers l’inévitable Goku Asian Canteen ou nous avons été reçu par Vincent et son burger « Black OG » sacré meilleur burger de France en 2017. Si vous souhaitez y aller, n’oubliez surtout pas de goûter les brochettes de Yaki-Tsukume en entrée. C’est pour moi l’autre inévitable du restaurant !

Goku Asian Canteen, 27 Boulevard du Temple, 75003 Paris.

City guide – préparer son voyage au Japon

En Mai dernier nous partions à la découverte du Japon avec Margot.

Durant les 10 jours de notre voyage nous sommes tombés amoureux du pays, de la culture, de la cuisine locale et des Japonais.

Depuis Mai ce pays nous est resté en tête comme une ex que l’on arrive pas à oublier. Alors on a craqué et on a repris des billets pour Tokyo début septembre. Cette fois pour un voyage de 8 jours.

Ce sera donc une deuxième fois pour nous et contrairement au mois de mai, nous n’avons volontairement (ou presque) rien préparé.

Cependant partir au Japon pour la première fois nécessite de la préparation car il y a beaucoup de choses à savoir.

1 / booker ses billets : 

En vous y prenant à l’avance (environ 2/3 mois avant) vous trouverez des billets A/R aux environs de 600€ en vol direct chez Air France ou Japan Airlines.

Nous avons fait le choix de Japan Airlines pour notre part lors du premier vol et de Air France pour ce second voyage.

A comparer je vous conseille de prendre Japan Airlines pour votre vol. Il y a plus d’espace pour vos jambes en éco, ce qui est toujours un plus sur un vol de pratiquement 12h.

 

2 / préparer son voyage :  

Tokyo et Kyoto sont de grandes villes et aurez à souvent vous déplacer en transports en commun, en train ou en taxi.

Avant de partir, il y a quelques essentiels à préparer pour vous déplacer le plus facilement possible :

 

> Acheter un JR pass :

Le JR est un pass destiné aux étrangers venant visiter le Japon qui nous permet de nous déplacer librement en train dans le pays.

Il coûte environ 220€/personne pour 1 semaine mais il sera rentabilisé en 1 voyage si vous prévoyez d’aller à Kyoto en shinkansen.

 

Attention il faut prévoir de l’acheter au moins 2 semaines avant de partir. Vous recevrez une lettre chez vous en France avec les bons pour retirer vos pass directement à l’aéroport à Tokyo.

Vous pouvez acheter le pass sur : vivre le Japon

Une fois à l’aéroport à Tokyo, rendez-vous dans un bureau Japan Rail Pass pour le retirer et profitez-en pour acheter une SUICA card en même temps (ci-dessous).

Profitez en également pour prendre votre billet Aéroport – tokyo Station via JR.

 

 

> Acheter une carte de Tokyo & Kyoto :

C’est un truc que mon père m’a appris, je me déplace toujours avec une carte annotée des endroits que nous voulons visiter.

C’est tres pratique en cas de panne de Wifi ou de batterie de téléphone.

Vous pouvez vous procurer une bonne carte de Tokyo/Kyoto au moment où vous commandez votre JR pass sur Vivre au Japon.

 

3 / Une fois à l’aéroport de Tokyo (Narita ou Haneda) :

> Acheter une SUICA CARD :

À Tokyo et à Kyoto, les trains et métros sont gérés par plusieurs entreprises. En achetant une SUICA card (une sorte de pass navigo) vous pourrez vous déplacer très facilement.

L’achat du pass coûte 500¥ qu’il faudra ensuite charger. Avec Margot nous avons mis 4000¥ (environ 35€) et nous avons pu nous nous déplacer pendant 5/6 jours avant de le recharger.

 

> Louer une box WIFI :

C’est l’accessoire quasi indispensable de votre voyage. Des votre arrivée à l’aéroport vous trouverez des magasins qui louent à la semaine des boîtiers 4G illimités pour environ 40/50€.

Cela vous permettra d’avoir accès à internet depuis vos téléphones de n’importe où. Avec Margot il nous a sauvé la vie plus d’une fois lorsque l’on se perdait.

 

4 / Style de vie et habitudes des Japonais : 

> Les bars :

Les japonais ne consomment pas du tout de la même façon que les européens. Vous ne trouverez pas ou très peu de bars avec des terrasses où vous asseoir pour siroter un verre à Tokyo. Tout se passe dans les immeubles où les bars sont généralement assez petit. Il existe même une rue à Tokyo où les bars ne peuvent contenir que 5 personnes max !

 

> Les restaurants :

Si comme Margot et moi vous avez l’habitude de manger tard le soir (vers 21:00), préparez-vous a avoir quelques déconvenues avant de trouver un restaurant qui vous servira. Les Japonais mangent très tôt et les restaurants (hors chaînes) terminent leur dernier service vers 22:00 max.

Lors de notre premier voyage nous nous sommes fait souvent fait avoir. Préparez le coup et prévoyez de manger vers 19:00/19:30 pour être tranquille.

 

> Les Japonais :

Des que nous avons eu un problème d’orientation nous n’avons eu aucun mal à demander notre chemin à un Japonais. N’ayez donc pas peur de les interpeler en cas de besoin.

Je remercie d’ailleurs cette japonaise qui a fait un détour de 20min pour nous ramener à notre Airbnb à Kyoto alors que nous étions perdus !

 

Si vous êtes en train de prévoir votre voyage au Japon ou que vous voyez des informations à rajouter, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaires et je les rajouterais. Et si vous êtes en train de prévoir votre voyage et qu’il vous reste des questions, n’hésitez surtout pas !

Un weekend à Madère

Ce weekend je suis parti à la découverte de Madère avec Nico Simoes et Audi pour tester la nouvelle A3 sur les routes montagneuses de l’île.

madere-city-guide_27

Vendredi midi, direction Paris Orly pour prendre notre vol pour Funchal avec Transavia. Nous arrivons après 5h de voyage et une escale à Porto dans l’un des 10 aéroports les plus dangereux du monde. Continuer la lecture