Ma première fois à Coachella

Un an pratiquement jour pour jour après avoir découvert LA pour shooter notre campagne Monsieur Moustache me voilà de retour pour assister au festival Coachella avec Cdiscount Voyages en compagnie de Margot , Charlene & Camille.

Comme nous avions fait pour notre voyage dans le Colorado et l’Utah nous avons embarqué deux d’entre vous dans l’aventure et on a donc rencontré Camille et Charlène le matin du départ à l’aéroport pour 5j de voyage à l’autre bout du monde !

Pour vous en dire un peu plus sur Cdiscount Voyages, la marque Cdiscount propose des voyages aux 4 coins du monde via son site en proposant des packages complets (vols+hotels+excursions), de la réservation simple (vol/hôtel et bientôt location de voiture et train).

Nous sommes partis de Paris via la compagnie Norwegian qui n’est selon moi pas la meilleure pour des vols aussi longs courrier puisque le confort en cabine et le service n’est pas des plus adéquat. Cependant il ne faut pas oublier que c’est également la compagnie qui propose les prix les moins chers sur cette liaison !

Nous avions prévu d’arriver 2j avant le début du festival pour avoir le temps de s’habituer aux 9h de décalage horaire et ainsi se balader dans LA et profiter à fond du festival.

Jour 1 – Los Angeles

Nous avons posé nos valises au Freehand hotel dans le Downtown que nous n’avions pas fait l’année dernière. Le Downtown est le quartier des buildings et on se croirait un peu à New-York quand on lève la tête.

La chambre de l’hôtel était super et j’ai beaucoup la déco et la grande fenêtre qui faisait très loft new-yorkais. On a petit déjeuner les deux matins au restaurant de l’hôtel et je me suis régalé avec le breakfast burrito ou le Kiff plate proposés à la carte.

Nous sommes partis à pieds découvrir le Walt Disney Concert Hall réalisé par Frank Gehry à moins de 15min de l’hôtel puis nous nous sommes baladés dans le quartier avant de prendre la route pour le Griffith Observatory pour pique-niquer (L’accès est facile en voiture mais le parking sur place coûte cher 8$/l’heure) ou nos amis Talie et Manu nous ont rejoint.

Nous avons repris la route pour un rapide passage au Lake park hollywood au pied du signe et sur la route nous sommes tombés sur cette superbe maison juste sous le signe qui donne bien envie d’y habiter.

Puis direction le quartier de Abbot Kiney, Venice Canals et Venice Beach ou nous avons passé la fin de journée à nous balader à pieds et en vélo (comptez environ 8$ de l’heure pour la location de vélo). Alors que le soleil tombait nous avons fait l’A/R jusqu’au Pier de Santa Monica. Un régal.

Pour diner nous sommes restés à Abbot Kiney ou nous avions garé la voiture et nous avons mangé chez The butcher’s daughter. Super restaurant végétarien auquel je reproche juste la quantité dans l’assiette un peu trop limite pour les grosses faims.

Jour 2 – Palm Springs & Coachella

Départ de Los Angeles en direction de La ville de La Quinta à 3h de route (40min au sud de Palm Springs). Le festival Coachella commence ce vendredi et nous prévoyons un départ tôt pour éviter les bouchons sur la route.

Nous faisons finalement un stop rapide pour déjeuner à Palm Springs et arrivons à l’hôtel La Quinta resort qui était compris dans le package Coachella que Cdiscount voyages nous avait acheté.

Le gros point fort de cet hôtel est qu’il se situe à seulement 15min de navette du festival là où toutes les personnes résidants à Palm Springs ont environ 50min de trajet pour y venir.

Nous récupérons nos chambres avec les filles et je suis frappé par l’immensité de l’hôtel mais surtout par son calme alors qu’il est rempli de festivaliers comme nous.

Le lieu dispose de plus de 35 piscines différentes ce qui nous donne l’impression d’être seuls au bord de celle dont nous disposons. Juste parfait.

En arrivant à l’hôtel nous récupérons donc nos pass pour le festival qui commence le jour même.

Coachella :

Il y a certaines choses à savoir si vous prévoyez d’aller à Coachella qu’il faut pendre en compte avant d’acheter vos billets.

> Pack VIP ou Général Admission : c’est avant tout une question de budget mais si vous avez l’occasion de prendre le pack VIP avec logement et shuttle inclus foncez. C’est ce que nous avions et nous n’avons jamais fait la queue pour une navette et pour rentrer ou sortir du festival. En general admission les parkings sont beaucoup plus loin donc il faudra pendre en compte la marche à pieds avant d’arriver dans l’enceinte du festival.

> Le logement : comme je vous le dis plus haut, cherchez un logement dans la ville de La Quinta plutôt qu’à Palm Springs qui est à 45min de route

> Comment s’habiller : j’y suis allé en me lâchant sur les looks et je suis quand même quand même passé pour un petit joueur. Les américains donnent tout sur les looks alors lâchez-vous ! (Surtout les filles)

> L’achat d’alcool sur place : pensez toujours à prendre une pièce d’identité avec vous car chaque jour vous devrez passer au « ID Check » pour obtenir le bracelet vous permettant d’accéder aux zones qui vendent de l’alcool (21 ans aux US)

> Les photos : Impossible d’aller sur le festival avec un appareil photo à objectif interchangeable donc j’ai du laisser mon Sony A9 à l’hôtel pour faire toutes mes photos à l’iPhone pendant les 3j. Un peu frustrant dans certains cas car j’aurais aimé prendre plus de photos des looks que j’ai vu sur place !

Nous passons quelques heures à profiter de la piscine avant de prendre la direction du festival. Nous prenons la navette de l’hôtel qui nous mène en moins de 15min dans l’enceinte et en descendant du bus on prend une première claque avec les looks de tout le monde. Aucun tabou, tout le monde est habillé comme bon lui semble !

Une fois dedans le lieu est immense et la scénographie est dingue entre la célèbre grande roue et les autres structures présentes.

On assiste aux concerts du groupe de K-pop « Blackpink » qui est une bonne surprise car je ne connaissais pas du tout, de DJ Snake qui a mis le feu, de Diplo et nous avons fini avec Childish Gambino, très bon mais forcément beaucoup moins dansant.

Jour 3  – Coachella

Nous avons profité de notre villa et de la piscine tout le samedi pour aller au festival vers 17h30. Nous avons vu J Balvin avec Sean Paul en guest, les intemporels Weezer qui ont fait venir sur scène le groupe TLC (ma jeunesse) et finir avec Tame Impala ! Superbe seconde journée plus orientée rock !

Jour 4 – Coachella

Rebelote pour le jour 3, nous avons passé la journée à l’hôtel à jouer à Blanc Manger Coco et direction le festival pour une programmation bien plus electro avec Zedd qui a mis le feu, Gesaffelstein toujours fidèle à lui même et une Ariana Grande qui a fait venir un nombre considérable de guests comme les NSync, Nicky Minaj ou encore P. Diddy pour la closing de ce premier week-end !

Nous repartons de ce premier Coachella avec des étoiles plein les yeux et retrouvons notre hotel pour une dernière nuit à La Quinta Resort avant de rependre la route pour LA le lendemain.

Jour 5 – Palm Springs et retour à LA

On se lève tôt pour avoir le temps de faire un tour dans les quartiers cools de Palm Springs comme Ruth Hardy Park / Sunrise Vista Chino ou Sunmor ou il y a plein de maisons typiques des années 60/70.

Retour à LA ou notre voyage prend fin après un dernier déjeuner au café grattitude. Charlène et Camille prennent la route de l’aéroport pour rentrer à Paris et nous prolongeons notre séjour de 24h avec Margot pour fêter mon passage des 30 ans.

Encore merci à Cdiscount Voyages de nous avoir permis de vivre cette expérience folle avec 2 d’entre vous ! Je retiens de Coachella son beau temps, ses looks incroyables (quelle déception de ne pas avoir pu y prendre mon appareil photo) et de son organisation parfaite et bien huilé.

A la découverte de la région de Setouchi au Japon

Avec Margot nous sommes tombés amoureux du Japon lors de nos 2 voyages à Tokyo, Kyoto et Nara en 2017 et nous avions envie de découvrir une région moins connue du pays pour nous imprégner un peu plus de ce qu’est réellement le Japon.

Fin Janvier nous sommes partis une semaine avec Margot et Lydie de Palmer.film à la découverte de la région de Setouchi dans le sud de l’ile encore méconnue des touristes Européens. Nous avons pris un vol direct pour Osaka via Air France pour l’aller et nous sommes revenus avec Finnair en faisant une escale à Helsinki.

En arrivant à Osaka nous sommes accueillis par Tadashi un guide de l’agence Kinki Nippon Tourist qui nous accompagnera tout au long de notre voyage. Il a été d’une aide précieuse en s’occupant de tout notre programme, réservations de restaurants et des lieux visités et des chauffeurs pour nous déplacer. L’itinéraire que nous allons emprunter durant cette semaine peut se faire en train (avec le Japan Rail Pass) mais le plus simple reste de louer une voiture pour être plus libres dans vos déplacements.

Jour 1 : Okayama – Kurashiki

En arrivant à Osaka nous prenons 2 trains de 45min en direction de la ville de Okayama ou nous dormons au Granvia Okayama Hotel, très pratique car collé à la gare. Après un ramen avalé en vitesse à la gare nous prenons la voiture pour partir à la découverte du quartier historique de Kurashiki à 45min de route.

Nous passons l’après-midi à flâner le long du canal et dans les petites rues typiques remplies de boutiques anciennes. Pas de doute nous sommes bien arrivés au Japon, on ne peut pas se tromper. Nous montons sur les hauteurs du quartier pour visiter le sanctuaire Achi-Jinja sur les hauteurs qui offre une belle vue sur la ville. Tadashi en profite pour nous apprendre le rituel à respecter avant d’entrer dans un temple : Se laver les mains et la bouche dans un ordre précis et saluer avant de passer la porte du Temple.

En fin de journée nous mangeons au Candle Taku dans le même quartier. Le restaurant n’a qu’une petite dizaine de tables et est entièrement éclairé à la bougie. On y mange un menu unique de 5 plats et 1 dessert avec viande et poisson. Nous avons très bien mangé et découvert des saveurs surprenantes. Comptez 80€/personne pour le diner. 

Jour 2 : Jardin de Korakuen – Ile privée de Kujira-Jima

Après une bonne nuit de sommeil nous prenons un gros petit déjeuner (ou l’on s’est régalés) au Granvia Hotel puis nous prenons la direction d’un des plus beaux parcs du pays : le jardin de Korakuen surplombé par le château d’Okayama, surnommé « le château corbeau » par les Japonais pour ses couleurs sombres. Nous passons plus de 2h à nous balader dans le parc et nous sommes scotché par sa beauté. On y croise même quelques cerisiers déjà en fleurs !

Entrée : 6€/personne

Nous avons déjeuné rapidement à un restaurant à la sortie du parc avant de prendre la route direction le port d’Uno (1h de route) pour rejoindre l’île de Kujira-Jima en bateau. L’ile est une île privée qui est ouverte au public depuis 1 an environ. Il n’y a qu’un seul groupe possible par réservation ce qui nous laisse complètement seuls sur une ile déserte au milieu de la baie de Setouchi. Pour accéder à l’île il faut prendre un speed boat (30min et compris dans la réservation) ou bien il est possible de réserver un bateau privé via Setouchi Yacht Charter LLC (1h de trajet dans un cadre plus luxueux).

Pour une nuit sur l’île il faut compter environ 160€/personne pour dormir dans une tente parfaitement aménagée de 2 personnes au bord de l’eau. Il est également possible de réserver le seul et unique cottage de l’île pour plus de confort.

Sur l’île il est possible de faire du canoé, du paddle, de la pêche, de s’organiser un BBQ (Vous pouvez ramener votre propre nourriture) et tout simplement vous balader sur l’île via les plages ou via la forêt.

C’est le plus bel endroit où nous avons séjourné pendant ce séjour, je n’oublierais jamais le réveil au lever du soleil avec vue sur l’horizon alors que j’étais encore dans mon lit. Et puis nous étions au calme loin de toute civilisation avec uniquement le bruit des vagues comme musique de fond. Inoubliable.

Jour 3 : Temple Kousanji – Observatoire Kiro San – Uchiko

Retour sur la terre ferme et nous reprenons la route en direction du temple Kousanji et la « Hill of Hope ». Le temple Kousanji a été construit en 1936 par Kozo Kosanji en mémoire à sa défunte mère. Collé au « classique » temple japonais on découvre la « Hill of Hope » datant de l’an 2000 et entièrement réalisée en marbre blanc importé d’Italie. En se baladant sur la colline on se croirait dans un décor de Stargate SG-1.

Comptez 11€/personne pour visiter le temple et la Hill.

Nous reprenons la route en direction de la ville de Uchiko où nous passerons la nuit dans un Ryokan, maison traditionnelle japonaise. Sur la route nous nous arrêtons à l’observatoire Kiro-San qui offre une vue imprenable sur la baie. Nous sommes arrivés au moment où le soleil tombait et nous avons eu une lumière incroyable (accès gratuit).

Pour louer la maison il vous suffit de chercher « Uchiko Ori » sur internet.

Le soir nous dinons chez Izakaya, un pub japonais à 3min du ryokan. Au menu, sashimis, poissons, aubergines grillées et bien sûr du saké. Dans ce pub on mange assis sur un tatami dans des box de 4/5 personnes max. Nous avons été super bien accueillis et nous nous sommes régalés.

Jour 4 : Hiroshima – ïle de Miyajima – Shimonoseki

Nous reprenons la route direction l’ïle de Miyajima. Pour y aller nous prenons un premier bateau pour Hiroshima (1h15) puis un second direction Miyajima (10min) dans un autre embarcadère. Nous n’avons pu faire qu’une courte halte au dôme d’Hiroshima seul vestige du bombardement de 45, mais j’aurais aimé pouvoir visiter le musée avoisinant. Même 74 ans après on ressent toujours une atmosphère très particulière dans ce lieu….


L’ïle de Miyajima est très connue pour son Temple Itsukushima et sa porte Tori sur l’eau, le lieu est d’ailleurs classé au patrimoine Mondial de l’Unesco. En arrivant sur place la marée était en train de descendre et l’eau n’était déjà plus sous le temple, mais cela nous a donné la possibilité de nous approcher de la porte Tori qui elle avait encore les pieds dans l’eau !

Nous avons passé la journée à nous balader sur l’île et nous sommes montés au Temple Daisho-In sur les hauteurs ou nous sommes accueillis par les 100 Buddhas, des petites statues recouvertes d’un bonnet pour l’hiver !

En fin d’après-midi nous avons assistés à une cérémonie du thé (nous en avions déjà fait une à Tokyo), mais cette fois nous avons pu préparer notre propre thé. L’activité était un peu trop touristique pour moi, même si elle reste intéressante.

Nous reprenons le ferry en fin d’après-midi direction la ville de Shimonoseki (2h de route), plus connu comme ville du Fugu, un poisson mortel s’il n’est pas bien préparé. Nous posons nos valises au Shimonoseki Grand Hotel au pied du port et à 2 pas du marché aux poissons.

Tadashi notre guide nous emmène manger chez Izakaya un restaurant spécialisé dans le Fugu (environ 70€/personne pour le menu complet). Nous passons à table et dégustons le Fugu en sashimis, en bouillon, frit, etc…. On se régale et après avoir posté une story, l’un de vous (merci Guillaume) me rappelle que le Fugu est un poisson mortel si mal préparé ! Nous connaissions ce poisson avec Margot mais nous n’avions pas du tout réalisé avant ce message… Notre guide explose de rire en voyant nos têtes lorsque nous réalisons ce que nous mangeons et nous en rigolons sur la route pour rentrer en à l’hôtel en espérant tout de même que nous nous réveillerons le lendemain matin.

Comme nous n’avions pas eu assez de Fugu nous sommes allés visiter le marché aux poissons de Karato le lendemain matin avant de quitter la ville. Il vaut le coup d’œil pour ses magnifiques stands de sushis et pour y voir des fugu vivants (le marché est à 3min à pieds de l’hôtel).

Jour 5 : Train marumaru no hanashi – Hagi

Direction la gare de Shimonoseki à 10min de l’hôtel pour un trajet de 2h30 vers la ville de Hagi à bord d’un train historique le long des côtes japonaises. Nous avons pu admirer la beauté de la côte, le train s’arrêtant même un instant pour que nous puissions prendre en photo un arc-en-ciel apparu au-dessus de l’eau.

En arrivant à Hagi nous sommes allés dans la vieille ville. Comme il pleuvait nous ne nous sommes pas trop éternisés mais tout le quartier était très mignon. Margot est tombé sur un magasin de céramique et n’as pas pu se retenir… Avant de check-in à l’hôtel nous sommes visiter le Tokoji Temple très connu pour ses lanternes en pierre au milieu de la forêt. On se serait cru dans un décor de film tellement le lieu était parfait avec la forêt qui entourait dans un cercle quasi-parfait le lieu pour laisser passer la lumière.

Nous dormons au Hagi Honjin hotel et nous sommes un peu déçus des chambres en arrivant. Notre fenêtre donnait sur un mur et les chambres ne ressemblaient pas aux photos du site. L’hôtel dispose d’une source d’eau chaude qui est connue dans la région mais je ne peux pas y aller à cause de mes tatouages alors nous décidons de tourner une vidéo dégustation de produits Japonais avec Lydie et Margot. Le soir nous mangeons au restaurant de l’hôtel « le bleu foncé » et nous nous régalons d’un festin à 11 plats. Un délice.

Jour 6 : Motonosumi Inari Shrine – Tsunoshima – Fukuoka

Reprise de la route pour notre dernier jour de roadtrip dans la région de Setouchi et nous commençons par une visite de Motonosumi Inari Shrine, un temple avec des portes Tori au beau milieu d’une falaise au bord de la mer. Nous avions déjà vu des portes Tori à Tokyo et surtout à Kyoto mais toujours dans la forêt et jamais comme cela en bord de mer. Le rouge des portes contrastait magnifiquement avec le bleu de l’océan c’était superbe. (Entrée gratuite).

Nous reprenons la voiture et faisons un arrêt au pont de Tsunoshima-Ohashi long de 2km au-dessus de la mer. Impossible pour moi de ne pas sortir le drone pour voir le pont d’un peu plus haut ! Nous faisons un stop au restaurant Ama no you dans la ville de Nagato pour manger un plat de noodles avec une superbe vue sur la baie. Encore une fois nous nous sommes régalés.

En fin de journée nous arrivons à Fukuoka et nous posons une dernière fois nos valises dans le quartier de Hakata à 10min de métro de l’aéroport d’où nous repartirons le lendemain. Nous profitons de notre dernière soirée pour faire un peu de shopping souvenir chez Daiso (Un immense « tout à 2€ » japonais) et nous mangeons un dernier Ramen au premier Ippudo ouvert dans le monde ! Rien de fou puisqu’il y a des Ippudo à Paris mais l’idée de manger dans le premier restaurant de la franchise nous plaisait.

C’était notre 3ème visite au Japon avec Margot après avoir fait Tokyo, Kyoto et Nara. En allant visiter la région de Setouchi nous souhaitions découvrir un Japon moins touristique et plus traditionnel et c’est exactement ce que nous y avons trouvé. Contrairement à Tokyo très peu des Japonais que nous avons rencontrés pendant ce séjour parlaient Anglais, mais ils étaient tout aussi accueillants et bienveillants lorsque nous les rencontrions.

Setouchi est clairement une région à ajouter à votre To-do list si vous venez visiter le Japon !

Roadtrip au Québec

Après avoir découvert Montréal et un tout petit peu des Laurentides sous la neige et avec -40 l’hiver dernier nous sommes de retour au Québec avec Margot pour le début de l’automne.
D’après les canadiens c’est la plus belle période de l’année à découvrir avec ses arbres colorés.

Pour ce voyage nous avons été invités par le Club Med qui en dehors des vacances en club propose également des circuits en petits groupes autour du monde. Nous avons choisis avec Margot de suivre l’itinéraire « Est Canadien ».

JOUR 1 :
Nous sommes arrivés par un vol direct Air France à Montréal (7h de vol) et avons pris directement la route pour l’hôtel du Manoir St-Sauveur à environ 1h30 de Montréal dans les Laurentides.
C’est le premier hôtel proposé par le Club Med et nous y trouvons l’univers que nous y attendions : une grande chambre bien décorée, des espaces communs parfaits pour se reposer, faire du sport ou se baigner.

JOUR 2 :
Après une courte mais bonne nuit à cause du décalage horaire nous nous mettons en route pour le Parc National du Mont Tremblant (environ 1h de route) pour la randonné de la Corniche (1h30/45 A/R). En arrivant à l’observatoire du Belvédère nous restons bouche bée devant une telle immensité et après quelques photos nous restons là pendant de longue minutes à contempler le paysage.

Puis direction le Grand Lodge du Mont-Tremblant pour déjeuner et pour un survol de la région en hélicoptère.
Le Grand Lodge loue des chambres au bord d’un lac et propose plein d’activités payantes et gratuites (hélico 65€ // canot et pédalo gratuits,…).

Après une après-midi dans les airs et sur l’eau nous reprenons la route direction le village Windigo à 1h30h du Grand Lodge.
Nous arrivons à la tombée de la nuit et découvrons notre appartement avec vue sur le lac et surtout sur le magnifique couché de soleil depuis notre véranda.
A ce moment-là on s’imagine avec Margot venir passer une semaine ici avec nos amis avec comme programme : canoë, randonnées, barbecues, etc….
JOUR 3 :
Nous prenons la direction du Parc Régional de la Montagne du Diable à environ 10km du village où une guide nous attend pour nous faire découvrir la chute du diable (à 3min de marche du parking), un immense toboggan naturel où les Québécois aiment venir s’amuser l’été.
Nous en profitons pour voir le lac et faire voler le drone avec l’accord de la guide du parc.
Après un pique-nique rapide au centre d’accueil du Parc nous reprenons la route pour la Mauricie à 4h de route.
Sur la route Margot se mets à crier lorsque nous passons devant cette grange remplie de citrouilles, pause photo oblige avec le chien du propriétaire venu nous accueillir.

Nous passons dans des petits villages qui ressemblent comme 2 gouttes d’eau à Smallville et nous continuons d’être émerveillés avec Margot.
Nous arrivons en fin de journée à l’éco-village le Baluchon un immense domaine réparti sur 3 îles en pleine nature qui nous plonge dans un réel décor de film. L’idée d’y passer 2 nuits nous enchante.

JOUR 4 :

En route pour le Parc de la Mauricie à 1h de route du village. Nous nous sommes garés à l’intérieur du parc au point « Shenewegan » d’où nous sommes partis pour une randonnée de 2h à travers les bois, lacs, cascades et rivières. Nous n’avons pas croisé d’ours pendant la balade mais il est possible d’en croiser si vous êtes chanceux.

Après la balade nous avons eu un peu de temps pour avancer dans le parc jusqu’au Lac Boyer pour pique-niquer et reprendre la voiture pour aller à la Pourvoirie du Lac Blanc.

C’est un immense domaine au bord d’un lac qui propose des chalets ou de simples chambres, une plage privée avec des activités liées à la faune et la flore locale.

Nous y avons passé une bonne partie de l’après-midi avec Tony un naturaliste qui travaille ici depuis 15 ans. C’était une personne fascinante qui nous a emmené en Rabaska à la découverte des nids de castors et nous a expliqué comment et pourquoi ils construisaient des barrages. Puis il nous a fait découvrir la cabane à sucre ou il fabrique de façon traditionnelle le sirop d’érable (qui était à tomber par terre) tout en nous racontant comment il avait réussi à apprivoiser des castors pour qu’ils viennent lui chercher à manger dans les mains. Fascinant je vous dis !

Le soir nous mangeons de la truite pêchée sur la propriété au restaurant du domaine avant de rentrer à notre village.

JOUR 5 :

Dernière matinée au Baluchon avant de rejoindre Montréal pour les derniers jours de notre voyage. Nous profitons du SPA pour nous détendre un peu et nous faisons un massage « au fil de l’eau ». La cabine de massage se trouve à l’extérieur sur un ponton qui offre une vue sur une belle cascade qui nous procure un fond sonore plus que relaxant.

Après le massage nous prenons notre petit déjeuner à l’Eco Lodge du domaine avant de reprendre la route.

Après à peine 1h30 de trajet nous arrivons à Montréal pour notre dernière ville de ce roadtrip. On se dit avec Margot que les Montréalais sont vraiment chanceux de vivre aussi proche d’une telle nature !

Nous faisons notre check-in au Saint-Martin hôtel Particulier en plein centre-ville et à deux pas de la rue commerçante « Sainte-Catherine ».

Notre chambre en angle offre une superbe vue sur les grandes avenues de la ville.

Nous avons passé l’après-midi à nous balader dans la rue Sainte-Catherine pour faire un peu de shopping avant de retrouver nos amis Montréalais au restaurant LOV pour diner.

C’est un restaurant végétarien dans lequel on mange très bien et j’ai été conquis par leur burger BBQ avec leur steak à base de fruits de Jacquier. Une très bonne adresse à tester !

JOUR 6 :

Après une bonne nuit de sommeil nous décidons d’aller passer la matinée au SPA Bota Bota. Nous n’avions pas réussi à y aller lors de notre dernier passage à Montréal et nous voulions absolument tester ce SPA sur un vieux bateau dans le port.

Nous avons passé la matinée entre sauna, hamman, jacuzzis et bain froid pour terminer par se reposer dans les grands hublots du bateau.

L’appétit ouvert nous allons manger chez Mandy’s sur la rue Crescent (il y en a plusieurs en ville). C’est un bar à salade (de tailles très généreuses) ou l’on se régale avec les produits frais proposés. Ma salade était tellement bonne que j’étais déçu de ne pas l’avoir fini !

C’est ici la fin de notre séjour avec le Circuit Club Med. Je remercie le Club Med qui m’a fait découvrir cette offre que je ne connaissais pas du tout et que je trouve géniale. C’est un super mix entre roadtrip et voyage organisé très agréable à suivre avec des logements qui étaient tous plus beaux les uns que les autres.

Merci beaucoup à Quebec Original et aux offices du tourisme locaux pour leur gentillesse et leur accueil.

Pour en savoir plus sur les circuits proposés par le Club Med c’est par ICI.

Avec Margot nous avons réalisé une partie seulement du Circuit Est Canadien (à partir de 3790€/personne) qui vous emmènera jusqu’à Tadoussac au nord pour admirer les baleines !

Si vous souhaitez plus de renseignements sur les régions que nous avons visités je vous invite à jeter un coup d’œil sur les offices du tourisme des Laurentides, de la Mauricie et de Montréal.

Roadtrip en chine – Yunnan partie 2

Rendez-vous sur la première partie de mon article sur le Yunnan pour suivre tout le roadtrip en Chine proposé par l’agence Asian Roads.

JIANSHUI : 

Nous arrivons en début d’après-midi à Jianshui, ville sous-estimée par les touristes qui viennent dans la région et pourtant immanquable !

Aussitôt arrivé au magnifique hôtel Xiu Ju Xian Ting qui propose des chambres dans une maison typique chinoise, nous partons déjeuner en centre ville (environ 10min à pieds) chez Lin An. Pour manger on achète des tickets à l’entrée du restaurant en fonction de ce que l’on veut et on va retirer notre plat directement à la cuisine. J’ai mangé un plat de pâtes froides qui m’a surpris au début mais qui était très bon ! On en a eu pour 1€ le plat.

Nous avons passé l’après-midi à nous balader à pieds dans les rues de la ville et nous avons visité le temple de Confucius (le second plus grand de Chine), les jardins de la famille Zhu et la porte Choayang datant de 1389.

En fin de journée on s’est arrêtés au Xi Men twelve flavours workshop, un restaurant sur lequel nous sommes tombés par hasard pour boire un verre. Nous y avons emmené toute la team pour y manger et nous avons encore découvert plein plats avec les menu à partager que le restaurant proposait. Comptez environ 4€/personne pour le repas.

Le lendemain matin avant de repartir de Jianshui ou je serai bien resté un peu plus nous avons fait un stop dans le quartier du Tofu et au puit Xi Men da Ban Jing dont l’eau sert à fabriquer le tofu pour la ville. Dans ce quartier vous verrez les fabriques de Tofu à chaque coin de rue, c’est impressionnant à voir.

Nous avons pris la route pour le village de Tuanshan à 20min de route de Jianshui. Le village est resté très authentique, on s’est baladés pendant plus de 2h dedans en découvrant les habitations et les temples. Nous avons croisé très peu de touristes dans le village ce qui ne nous donnait pas envie de le quitter. L’entrée coûte 4€/personne et aide les habitants du village à le préserver.

DALI – XIZHOU : 

Après une journée de route pour Kunming et 2h15 de train nous arrivons dans la ville de Dali ou nous avons rejoint le village de Xizhou pour 2 jours. Nous séjournons au Linden Center, un hôtel dans une vieille maison traditionnelle. L’hôtel est tenu par Brian, un américain qui vit en Chine depuis 1984 et qui travaille avec le gouvernement pour insuffler la préservation des lieux et de la culture chinoise. L’homme est vraiment marquant.

Nous nous sommes baladés dans Xizhou pour découvrir un atelier de broderie à la main sur fil de soie, plein de petits magasins et nous avons goûté au Baba, la galette locale vendue sur la place centrale du village qui est un régal !

Nous avons passé l’après-midi en vélo à nous balader au bord du lac proche de la ville et en fin de journée nous avons bu un verre au second hôtel (l’autre Linden Centre du village) que tient Brian et qui donne sur les champs et la montagne. Nous avons assisté à un coucher de soleil magnifique.

Le soir nous avons mangé dans l’un des restaurants de la place centrale et comme notre guide n’était pas avec nous à ce moment là quelques membres du groupe sont allés en cuisine pour montrer ce que nous voulions manger aux cuisiniers. C’est toujours un moment drôle à vivre !

Pour notre second jour nous sommes allés dans la ville beaucoup plus touristique de Dali. Nous nous sommes baladés dans le vieux Dali (qui n’a vraiment de vieux que le nom) mais qui est très mignon dès que l’on sort des grandes rues.

Le midi nous avons mangé au Yiran Tang, un buffet à volonté végétarien à seulement 0,60€/personne à deux pas du Temple Wumiao. On s’est régalés. En vous baladant dans Dali je vous conseille de passer par l’église catholique conçues par les Chinois pour un prêtre Européen en 1927. Puis nous sommes allés visiter le Temple de 3 pagodes, le plus gros monument de la ville. Le lieu est immense et se fait soit à pieds (pour les sportifs) ou bien en bus. L’entrée est à 9€/personne et le bus coûte 4€/personne.

Pour notre dernier soir à Xizhou nous avons réserver un plat local qui s’appelle « les nouilles qui traversent le pont » à l’hôtel. Il s’agit d’une fondue chinoise avec des accompagnements à préparer soi-même. On s’est régalés ! 8,5€/personne.

LES GORGES DU SAUT DU TIGRE : 

Nous quittons le village pour une journée de randonnée dans les Gorges du Saut du Tigre. Après plusieurs heures de route nous nous acquittons de 5€/personne pour entrer dans le parc et nous déjeunons à la Tea Horse Guesthouse (auberge et restaurant au départ de la randonnée). Il y a plusieurs chemins de randonnées plus ou moins long à faire et nous partons pour une randonnée d’environ 2h30 jusqu’au « halfway », refuge de mi-chemin comme son nom l’indique. La balade était très belle et facile et il est possible de continuer bien plus loin pour les plus aventuriers. En s’arrêtant au Halfway nous avons gouté au thé au beurre de Yak, qui ressemble fortement à une soupe au champignons !

Le soir nous arrivons à Shangri-La pour 3 nuits et 2 jours.

SHANGRI-LA : 

Nous logeons au boutique hôtel Arro Khampa dans le vieux Shangri-La et nous dinons à 3min à pieds au huksum Kitchen. Nous commandons tous un hotpot/BBQ à partager et on se régale avec la viande Yak et la bière locale « Shangri La » !

La ville s’appelait Zhongdian jusqu’en 2001 lorsque l’état Chinois a choisi de la renommer Shangri-La d’après le roman « Lost Horizon » de James Hilton ou il présente Shangri-La comme une ville magique dans la région tibétaine de la Chine. La ville se situe à 3200m d’altitude et toute la vieille ville ressemble à un village de montagne tout en bois. En 2014 la vieille ville a été ravagée par un incendie donc tout est neuf (même s’ils ont gardé l’architecture typique), elle est très belle mais j’ai trouvé qu’on n’y trouvait que les mêmes boutiques de souvenirs à tous les coins de rues. Dommage.

Pour notre premier jour à Shangri-La nous allons visiter le monastère Tibétain Songzanlin (15€/personne). C’est le plus grand village monastique de la région ou plus de 600 moines vivent. Je vous conseille de passer par le lac pour admirer les reflets dans l’eau du Temple et pour vous mettre en jambe avant d’affronter les 200 marches pour monter au sommet du village (Avec l’altitude vous comprendrez). Les photos sont interdites à l’intérieur des Temples mais j’ai trouvé ça bien car on prends plus le temps d’admirer le travail incroyable de peinture sur chaque mur.

Retour dans le vieux pour déjeuner au Kailash restaurant & Bar ou nous nous sommes régalés avec de la viande de Yak à nouveau (c’est la spécialité de la région) et surtout avec les momos, des raviolis avec une boulette de viande de Yak à l’intérieur que vous devez absolument goûter !

Après le déjeuner nous sommes allés voir le Lac de Napa mais nous n’en avons pas vu une grande partie à cause des crues qui ont coupé la route autour du lac. On s’est tout de même baladés au bord de l’eau au milieu des yaks, cochons et chevaux en liberté.

Le soir nous dinons au Flying Tiger, un restaurant tenu par deux Français qui propose un burger de Yak qui est assez connu en ville. Bien sûr je n’ai pas pu résister et je me suis régalé !

Après une bonne nuit de repos nous sommes montés à pieds au Temple de 100 poulets (Bai ji Si Temple) sur une colline qui donne une vue sur toute la ville. la balade est facile et vaut le coup pour admirer la ville d’en haut. Puis nous sommes allés au marché de Shangri-La qui se tient sous une grande halle. On y retrouve tout ce que vous connaissez déjà, mais une allée m’a particulièrement marquée : celle des stands de viande de Yak. J’ai vu des bouchers en train de cuir des têtes de yak au lance-flammes, les seaux d’entrailles posés au sol. Une vision assez sanglante que nous n’avons pas l’habitude de voir en Europe. Il faut avoir le coeur bien accroché pour passer dans cette petite allée. Le marché étant sous une halle, la lumière était parfaite pour réaliser quelques portraits de commerçants qui portaient des costumes traditionnels.

Nous déjeunons au Three Brothers dans la vieille ville ou nous reprenons des momos et ou l’on a tellement bien mangé que nous y sommes retournés le soir.

Dans l’après-midi et après 2j passés à 3200m d’altitude nous décidons avec quelques personnes du groupe de prendre le téléphérique pour monter les 4500m d’altitude de la montagne Shika (25€/personne). La montée dure environ 40min et la vue une fois au sommet est à couper le souffle. Une fois en haut vous pouvez vous balader sur le chemin en bois déjà tracé. Je n’ai pas beaucoup ressenti l’effet de l’altitude car il y a peu de marches à gravir une fois au sommet.

En rentrant je suis allé voir le plus grand moulin à prières de Chine qui se trouvait à 5min à pieds de l’hôtel. Il faut être un minimum de 8/9 personnes pour réussir à le faire tourner. (accès gratuit)

Je ne sais toujours pas trop quoi penser de Shangri-La à l’heure ou j’écris ces lignes car même si j’ai adoré l’architecture de la ville, j’ai ressenti que quelque chose n’était pas aussi authentique qu’il n’y paraissait.

LIJIANG : 

Nous sommes restés bloqués toute la matinée à Shangri-La à cause des crues et avons pu partir direction Lijiang après le déjeuner pour environ 3h de route. En arrivant en ville nous nous sommes directement arrêtés au parc de l’étant du Dragon Noir (Entrée 10€/personne), connu pour son pont offrant une vue sur la montagne enneigée du Dragon de Jade. Nous sommes arrivés en fin de journée donc nous avons pu voir le coucher du soleil sur le lac, c’était magnifique.

Une fois la nuit tombée nous avons rejoins notre hôtel Arro Khampa (un autre hotel du même groupe) à moins de 10km de Lijiang. Toute la déco de la cour intérieur est magnifique avec son bassin.

Le lendemain nous nous sommes baladés dans la vieille ville de Lijiang qui est classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Toute l’architecture est superbe mais une fois de plus ce sont les mêmes boutiques de souvenirs pour touristes qui s’enchainent les unes après les autres. Nous avons donc décidés de prendre un peu de hauteur pour sortir du coin le plus touristique et nous sommes tombés sur un petit hôtel/bar avec une terrasse offrant une vue imprenable sur la ville : Yuegulou Bar

Sur les conseils de certains membres du groupe nous sommes ensuite allé voir le Mufu Palace toujours dans la vieille ville puis nous avons voulu sortir du coin vraiment touristique pour voir la partie moderne de la ville. Nous avons fait les boutiques avec Margot et on s’est bien marrés à trouver des boutiques de contrefaçons ou l’on pouvait acheter des Newban Run, du SUPERME, et autres marques aux noms improbables.

Notre dernier soir en Chine arrive et nous mangeons une dernière fois à l’hôtel en nous rappelant les 15j fous que nous venons de vivre tous ensemble. Nous reprenons 2 avions le lendemain pour nous rendre de Chengdu à Pékin, puis faire Pékin-Paris en vol direct.

Margot qui n’avait jusqu’à présent visiter que Shangai m’avait parlé de Chinois impolis, rudes et pas toujours bien élevés mais j’ai été surpris par leur gentillesse, leurs sourires et leur accueil. Il m’est impossible de comparer puisque je n’ai jamais fait Shangai mais j’ai été conquis par cette région du Yunnan et par ces gens.

Je remercie l’agence Asian Roads qui nous a proposé ce voyage, à Antoine notre accompagnateur qui parlait Chinois pour son aide si précieuse pour parler avec les locaux et pour commander au restaurant ! Le programme que nous avons fait était varié entre nature et ville, les hôtels ont toujours été parfaits et nous avons pu modifier certaines activités sans soucis au cours du séjour.

Le circuit que nous avons fait commence à 1300€ avec un chauffeur accompagnateur (ce qui vous aidera beaucoup pour vous faire comprendre des locaux) et 2300€ avec un guide (Pour 13 jours / vols non-inclus). Le circuit n’est pas fermé et l’agence réalise aussi des voyages sur mesure aussi bien dans cette région du Yunnan que dans toute l’Asie. Je vous invite à aller jeter un coup d’oeil sur leur site pour voir toutes les destinations qu’ils proposent.

Découvrir le Yunnan – Chine part 1

Après le Japon l’année dernière je continue ma découverte de l’Asie avec la Chine. Margot rêvait depuis longtemps de me faire découvrir ce pays et cette culture tellement différente de la nôtre.

Asian roads nous a invité à venir découvrir la région du Yunnan (dans le Sud du pays) en roadtrip pour 15j.

Asian roads est une agence de voyage qui propose des parcours sur mesure partout en Asie. Le voyage que nous faisons fait partie des itinéraires proposés dans leur catalogue ICI.

Avant de partir en Chine pensez à prévoir :

> Faire votre demande de VISA :

Pour rentrer dans le pays vous devez réaliser une demande de VISA touristique auprès de l’ambassade de Chine. Nous avons réalisé la nôtre en express (vous devez laisser votre passeport à l’ambassade tout le temps de la gestion du VISA) via Visa-connect. Nous avons eu à remplir une fiche de renseignement et l’agence s’est occupée de tout le reste, vraiment pratique !

> Pensez à vos adaptateurs :

Les prises de courant ne sont pas les mêmes qu’en France. Pensez à vous acheter un adaptateur universel et prenez une multiprise pour recharger vos appareils (c’est ce que je fais tout le temps)

> Téléchargez Citymaps :

Google ne passe pas en Chine donc n’hésitez pas à télécharger Citymaps qui vous permettra d’avoir une carte d’où vous êtes même hors-connexion

> Achetez une carte SIM Chinoise : 

Nous avons pris une carte SIM avec My Mobile in China qui nous permettait d’avoir accès à internet (3 Go) pendant le séjour. De quoi rester connectés pour le séjour et cela s’est avéré très pratique dans certains situations.

> Téléchargez un VPN :

Le VPN est une application qui vous permettra de faire croire que vous êtes connecté à internet depuis un pays sans restrictions d’accès. Vous pourrez vous connecter à Google, WhatsApp, Facebook, Instagram sans problème.

Pour ma part j’ai téléchargé l’application Turbo VPN qui fonctionne très bien.

> Préparez-vous à ne pas être compris :

Les Chinois parlent très peu anglais il est donc difficile de se faire comprendre et ils ne savent pas dire non. Si vous cherchez une adresse précise n’hésitez pas à demander à 2 personnes différentes pour voir si elles indiquent la même direction ! Les Chinois ne savent pas dire non et n’aiment pas l’échec, ils préfèrent donner une direction même mauvaise plutôt que de ne pas pouvoir vous répondre. Vous pouvez télécharger l’application Microsoft Trad ou Google Trad qui vous permettront de parler en français et le téléphone traduit pour vous.

Après avoir fait nos valises au dernier moment (encore une fois) nous partons avec un groupe de blogueurs de Paris avec un vol en correspondance via Shengdu pour la ville de Kunming (16h de trajet avec l’escale) avec Air China.

Je vous invite à jeter un coup d’œil à leurs blogs : Trekkin et Voyages, Mademoiselle voyage, little nympheas, graine de voyageuse et l’oiseau rose.

KUNMING :

Nous arrivons dans la matinée au boutique hôtel Moone & Chalice situé en plein centre-ville où nous passerons 1 nuit avant de reprendre la route.

Nous partons à la découverte du quartier de l’hôtel à pieds et nous tombons sur le marché animalier. On a mal au cœur à l’idée de voir tant d’animaux les uns sur les autres dans les cages mais c’est aussi ça la Chine…

Nous nous installons pour déjeuner chez Lao Fangzi un super restaurant dans une vieille maison traditionnelle.

On essaye de commander en regardant les photos du menu car ici rien n’est traduit et nous nous régalons avec les plats locaux. L’heure de l’addition pour notre table de 8 arrive et la note s’élève à 50 Yuan/personne. L’équivalent d’à peine 6,5€ !

Fatigués avec le décalage horaire et le vol on repasse à l’hôtel avec Margot pour faire une sieste de 30min qui dure finalement 3h30…

Il fait nuit lorsque l’on se réveille et on prend la direction du restaurant pour dîner. Sur la route on passe par la rue Xiang Yun Mei Sheng, la rue commerçante de la ville où tous les magasins sont ouverts (nous sommes un dimanche soir 19:30).

En passant dans cette rue j’ai presque l’impression d’être à Tokyo ! L’ambiance des rues, les enseignes avec les néons qui clignotent, les buildings. Je m’y suis vraiment cru !

On dîne tous ensemble chez Waipo Weidao dans une salle privatisée qui nous permet de faire plus ample connaissance.

Ici aussi la carte est en chinois et sans photos, pour voir à quoi ressemble les plats il faut utiliser WeChat (le réseau social chinois qui permet de tout faire) et scanner le QR code sur la table pour accéder au menu via votre téléphone et même commander directement via celui-ci.

(En Chine on fait tout avec WeChat, même payer ses achats).

On commande tous ensemble à partager et on se régale encore une fois pour à peine 5€/personne (alcool compris).

YUANYANG :

Après une bonne nuit de sommeil où l’on a réussi à se caler sur le décalage horaire nous prenons la direction de la forêt de Pierre Shillin à 1h30 de Kunming puis nous continuerons notre route jusqu’à l’hôtel Twelve Manor à Yuanyang (5h de route).

Nous passons près de 3h à nous balader dans la forêt à nous perdre dans les nombreux chemins que propose le parc et à passer sur, sous et même à l’intérieur des édifices de pierre creusés par l’érosion.

Une belle balade à faire (130 Yuan + 25 Yuan de navette).

Nous reprenons la route pour 5h30 au lieu de 3h30 à cause d’un pont fermé à la circulation. Nous arrivons à l’hôtel vers minuit.

La région de Yuanyang est classée au patrimoine Mondial de l’UNESCO et il faut payer son entrée dans la région pour aider les villages environnants (70 Yuan).

On passe à travers un minuscule village pour arriver dans un magnifique hôtel avec vue sur les rizières que nous découvrirons que le lendemain matin. 

Avec le groupe on s’est motivés pour se lever tôt afin d’aller voir le lever du soleil sur les rizières au point de vue Duoyishu.

Après environ 20min de route nous arrivons pile à temps pour voir le jour se lever. On doit s’acquitter de 70 Yuan pour accéder à l’immense terrasse/point de vue déjà occupé par des photographes. On trouve notre spot et on reste environ 45min à contempler le soleil se lever sur les rizières.

L’entrée permet d’accéder aux 2 autres points de vue de la région (dans la journée uniquement) et sert également de ticket d’entrée dans la région !

Retour à l’hôtel pour un rapide petit-déjeuner à base de nouilles (la spécialité locale) avant de repartir pour le marché de Niujiaozhai à environ 40min.

On se retrouve sous un grand hall avec plein de tables sur lesquelles les cuisiniers-ères préparent leurs plats et où les gens se retrouvent pour manger.

Nous déjeunons dans un restaurant de viande un peu plus haut dans le village qui préparait de la viande fumée dans la rue. De prime abord le restaurant ne donnait pas du tout envie mais on a très bien mangé.

On reprend le bus direction le village de Niuxin. Nous sommes là le jour où 50 familles de la communauté « Dai » se réunit pour leur fête annuelle et nous nous retrouvons donc au milieu des festivités. Un superbe moment riche en rencontres ! Étant les seuls occidentaux présents à la fête, beaucoup de chinois sont venus nous demander des photos et du coup nous faisions pareil.

Nous retournons à l’hôtel pour une randonnée à travers les rizières (1h30 de marche facile depuis l’hôtel) en direction du point de vue de Ba Da. Sur notre route nous croisons des fermiers au travail, des buffles et de superbes paysages avec des rizières à perte de vue. Nous arrivons pile à temps au point de vue pour y voir le soleil se coucher et nous rentrons en bus. Le soir nous dînons à l’hôtel et nous goûtons à la fondue chinoise. Un régal ! (88 RMB / personne)

Puis nous sympathisons avec des chinois mangeant à côté de nous et nous avons testé l’alcool de riz. A tester également !

Après une courte nuit (merci l’alcool de riz) nous partons pour un autre marché au village de Shengcun où nous déambulons au milieu des étals de fruits et légumes mais aussi de viande découpée sur des planches en bois devant nos yeux.

Le midi nous mangeons dans la maison du chef du village des YI et nous assistons à un spectacle de danse locale par les habitantes du village. L’activité est sympa mais ce n’est pas ce qui m’a le plus marqué jusqu’à présent.

Retour à l’hôtel pour 16h où nous sommes attendus pour une activité proposée par l’hôtel : la pêche dans les rizières ! (160 Yuan/personne).

Les rizières ne donnant pas de riz de Novembre à Mars, les Chinois se servent des bassins pour y élever du poisson et ainsi pouvoir les manger sans avoir à en acheter au marché en raison de son prix élevé.

Nous nous équipons de salopettes avec Marion et Sam et nous partons à l’aventure.

En descendant dans le bassin ce qui est le plus impressionnant et la profondeur à laquelle on s’enfonce dans la boue sous la surface de l’eau. Ce qui me fait me rendre compte de la difficulté de se déplacer et donc de travailler dans les rizières.

Pour pêcher nous faisons baisser le niveau de l’eau du bassin pour faire apparaître les poissons et nous devons les attraper à mains nues en les plaquants au fond de l’eau. Un vrai exercice de style car ils ne se laissent pas faire facilement. On repart de notre pêche avec 3 poissons qui se retrouveront sur notre table au dîner !

Pour notre dernier soir au 12 Manor nous avons mangé un barbecue avec tous les aliments posés à même les feuilles de palmier sur la table. On s’est régalés ! (90 Yuan / personne).

Après un dernier réveil sur les rizières nous quittons l’hôtel tôt le matin pour rejoindre la ville de Jianshui à environ 4h de route.

Je vous donne rendez-vous dans un prochain article pour la suite de notre voyage en Chine avec Asian Roads.