Les modes de prises de vue sur un appareil photo

 

Après vous avoir expliqué les réglages de base pour prendre vos photos je vais vous parler des différents modes que proposent les appareils d’aujourd’hui qui facilitent grandement les prises de vues.

Dans cet article je vais me focaliser sur 3 modes uniquement qui sont selon moi les plus intéressants lorsque l’on veut progresser en photo : le mode manuel, la priorité ouverture, la priorité vitesse.

Si vous commencez en photo je vous conseille d’utiliser principalement le mode priorité ouverture VS les deux autres, je vais vous expliquer pourquoi plus bas dans cet article.

Le mode manuel (mode M) :

Il est signifié sur votre appareil par la lettre « M » comme « Manual».

Avec ce mode vous aurez la main sur tous les réglages de votre appareil (vitesse, ouverture, ISO) et si vous débutez vous mettrait alors du temps à trouver le bon équilibre pour avoir une bonne photo. Ce qui risque de vous faire louper un moment de vie que vous auriez pu prendre sur le vif.

J’ai beaucoup utilisé le mode manuel mais je le délaisse en faveur de la priorité ouverture pour plus de rapidité dans mes shoots (surtout en voyage).

Le mode manuel est parfait lorsqu’on a le temps de prendre des clichés comme en studio ou lorsqu’on prend un paysage en photo. Il permet de trouver l’exposition parfaite.

Si vous voulez shooter en mode manuel gardez en tête quelques règles simples à suivre pour ne pas être trop perdus au début (personnellement je le fais toujours dans cet ordre) :

> Avant tout pensez au rendu que vous voulez donner à votre cliché avant de régler l’ouverture pour décider si vous ouvrez (plus de flou en arrière-plan) ou fermer votre objectif (moins de flou en arrière-plan). Pour un portrait vous aurez plus tendance à ouvrir VS un paysage où vous fermerez (technique à revoir ici).

> Puis ne descendez pas la vitesse en dessous de 1/60 sur des sujets en mouvement et 1/40 sur du paysage/architecture sinon vous risquez d’avoir du flou sur vos photos.

> Utilisez les ISO pour affiner votre réglage et essayez de ne pas monter trop haut dans ce réglage sous peine d’avoir du grain (perso j’évite de monter au dessus de 2000ISO).

La priorité ouverture (mode A) :

Ce mode est la fonction que j’utilise le plus pour shooter avec mon appareil car il me permet de régler rapidement mon appareil avant de déclencher. Il est signifié sur votre appareil par la lettre « A » comme « aperture ».

La priorité ouverture va surtout vous permettre de gérer la profondeur de champ de votre photo sans trop vous soucier du reste, en général je règle mes ISO en fonction de la lumière puis je joue avec l’ouverture pour donner l’effet escompté à ma photo en m’assurant de toujours garder une vitesse supérieure à 1/60.

Je laisse mon ouverture entre f/2.8 et f/3.5 pour pouvoir plus ouvrir ou plus fermer on objectif rapidement.

> Attention en utilisant ce mode ne soyez pas surpris par le fait que vous ne puissiez pas gérer la vitesse d’obturation de votre appareil puisqu’elle se gère automatiquement dans ce mode.

La priorité vitesse (Mode S) :

Vous l’avez surement compris mais la priorité donne donc l’avantage à la vitesse d’obturation au dépend de l’ouverture.

J’utilise personnellement assez peu ce mode sauf lorsque je prends des photos en « filée » de voiture.

Ce mode me permet d’avoir du flou de bouger autour de la voiture tout en étant net sur elle.

Pour cela je me cale habituellement sur une vitesse comprise entre 1/60 et 1/100 en fonction de la vitesse à laquelle roule la voiture puis une fois le focus fait, je suis le mouvement de la voiture pour créer le flou autour mais pas dessus.

Cela demande un peu d’enraiement mais lorsque vous l’aurez, vous obtiendrez des photos beaucoup plus dynamiques !

> Attention en utilisant ce mode ne soyez pas surpris par le fait que vous ne puissiez pas gérer l’ouverture de votre appareil puisqu’elle se gère automatiquement dans ce mode.

Si vous avez des questions supplémentaires sur ces 3 modes n’hésitez-pas à me les laisser en commentaire de cet article.

Les réglages de base de la photo

Vous me demandez souvent avec quoi et comment je réalise mes photos.

Je vous invite à aller lire l’article sur mon matériel photo que j’ai publié dernièrement et je vais essayer d’expliquer de façon simple les bases pour prendre une bonne photo dans cet article.

Avant de commencer je tiens à vous dire que j’ai appris la photographie tout seul en achetant des livres sur la photo (je vous en reparlerais), en regardant des vidéos sur internet, en shootant avec d’autres photographes mais surtout en faisant des tests avec les différents appareils photo que j’ai eu. Encore aujourd’hui je m’amuse régulièrement à tester des manières de shooter que je ne maîtrise pas pour continuer de m’améliorer.

Pour bien commencer il faut savoir ce que veulent dire ces 3 fonctions : ouverture, vitesse d’obturation et ISO.

L’ouverture : 

L’ouverture est la capacité de votre objectif à s’ouvrir ou se fermer pour laisser passer plus ou moins de lumière sur le capteur de votre appareil photo. Lorsque vous choisirait une ouverture à F/1.4 (beaucoup de lumière sur le capteur) vous obtiendrez beaucoup de flou en arrière plan et à l’inverse si vous ouvrez à F/16 vous laisserez moins de lumière entrer sur le capteur et votre image sera plus nette sur tous les plans de l’image. Si vous souhaitez prendre une photo entièrement nette (un paysage par exemple) vous pouvez régler l’ouverture sur F/8 ou plus en fonction de la lumière.

Cette fonction d’ouverture est dépendante de votre objectif uniquement, c’est pourquoi le choix de votre objectif est pratiquement aussi important que le choix de votre boîtier lors d’un achat.

Lors de l’achat d’un appareil photo et notamment lorsque vous prévoyez d’acheter un « pack » comprenant un boitier + objectif, pensez à bien vérifier les capacités de ce dernier avant votre achat pour être sûrs de pouvoir prendre les clichés que vous voudrez.

Sur le paysage ci-dessous j’ai shooté à F/9 pour avoir le plus de netteté à tous les plans de la photo alors que sur le portrait au bord de mer j’ai ouvert à F/1.8 pour avoir du flou en arrière plan, focalisant le regard sur le modèle.

La vitesse d’obturation : 

La vitesse d’obturation est une fonction qui est dépendante de votre boîtier. Il faut l’imaginer comme une boîte avec un miroir  que l’on ouvre pour laisser l’image s’imprimer dessus. Plus l’ouverture et la fermeture est rapide, plus votre photo sera figée et sans mouvement. A l’inverse plus vous laisserez la boîte ouverte longtemps plus vous aurez une image mouvante et potentiellement floue. Si votre sujet bouge avec une ouverture longue alors l’image qui s’imprimera sur le capteur prendra en compte son déplacement et sera floue.

Sur la photo ci-dessous la vitesse d’obturation était très rapide 1/1600 permettant de figer les gouttes d’eau et le mouvement du poisson qui s’échappe.

Sur la photo ci-dessus je voulais voir les roues des voitures en mouvement, j’ai donc réduit la vitesse à 1/125 et j’ai shooté en suivant le mouvement des voitures. C’est pour ça que les voitures sont nettes mais pas les roues et le reste de l’image.

Lorsque je shoote en voyage je fais toujours attention de ne pas passer en dessous des 1/60 car c’est la vitesse de déplacement d’un humain. En gardant cette règle en tête je m’assure d’avoir toujours des passants nets sur mes photos.

Les ISO : 

Les ISO sont la dernière fonction pour régler votre appareil avant de prendre une photo. Il faut imaginer les ISO comme une balance permettant de compenser vos réglages d’obturation et d’ouverture. Ils vont permettre à votre capteur de récupérer de la lumière pour éclaircir votre photo. Attention cependant car cela à un effet sur la photo que vous prendrez : plus les ISO seront hauts plus la qualité de votre photo sera dégradée par « du grain ».

Les ISO correspondent à une plage colorimétrique de votre photo, plus vous shooterez en ISO bas plus vous aurez de détails dans les couleurs sur vos photos et à l’inverse plus vous shooterez avec des ISO hauts moins vous aurez de détails dans les couleurs, ce qui créera du grain sur vos photos.

Sur cette photo on voit très bien le grain des ISO sur cette photo ou le réglage était à ISO5000 pour pouvoir garder une bonne vitesse et avoir les gens nets.

Chaque modèle d’appareil photo gère différemment les ISO, mon Sony A9 par exemple peut monter à 4000 ISO sans que j’ai trop de grain alors qu’un appareil moins professionnel pourrait laisser apparaître du grain des 800/1000 ISO.

Maintenant que vous savez à quoi servent ces 3 éléments vous pourrez ajuster vos réglages en fonction de l’environnement et du sujet que vous choisirez de prendre en photo.

Pour ma part je règle toujours l’ouverture en premier en fonction de ce que je souhaite shooter puis je règle la vitesse d’obturation et les ISO à la fin en essayant de ne jamais dépasser les 1200 ISO (avec mon Sony) pour ne pas avoir trop de grain.

Dans un prochain article je vous parlerais de comment utiliser les différents modes de prises de vues d’un appareil : priorité ouverture, priorité vitesse, mode manuel,…

S’il vous reste des questions sur ce sujet n’hésitez pas à laisser un commentaire ici.

How to : Prendre soin de sa barbe – Part 2

Il y a maintenant presque 2 ans je vous avais rédigé un premier article sur comment prendre soin de sa barbe.

En 2 ans j’ai appris pas mal de choses sur le sujet grâce à différents passages chez les barbiers et en discutant avec d’autres confrères barbus.

Aujourd’hui je prends soin de ma barbe tout seul et je ne passe que 1 à 2 fois par an maximum chez un barbier.

Voici quelques astuces pour l’entretenir au quotidien et pour garder une belle coupe.

1 / Penser à nettoyer régulièrement votre barbe :

On n’y pense pas forcément assez mais c’est important d’hydrater sa barbe au moins tous les 2 jours au moment de la douche.

Pour cela j’utilise un soin hydratant de chez Clinique qui fonctionne très bien, notamment sur peau sèche.

2 / Avoir le réflexe de brosser sa barbe :

Cette partie concerne notamment les barbus avec une barbe de plus de 3 jours.

Comme notre peau sous la barbe n’est pas à « l’air libre », les squames (petites peaux mortes) peuvent rester coincés dans votre barbe. Pour éviter d’avoir des pellicules dans votre barbe, je vous conseille de brosser votre barbe chaque matin en sortant de votre douche.

Cela vous permettra d’extraire les éventuelles peaux mortes coincées dedans mais aussi de discipliner votre poil qui se mettra plus facilement en place.

Pour cela, j’utilise une simple brosse à barbe trouvée sur internet.

3 / Entretenir la coupe de sa barbe :

La on rentre dans la partie la plus compliquée. Réussir à garder une coupe de barbe homogène.

Si votre barbe commence à partir dans tous les sens ou bien si vous souhaitez vous raser à blanc cette partie vous concerne, sinon, passez directement au point 4.

J’utilise 2 méthodes pour entretenir la coupe :

Je coupe avec un petit ciseau ou un rasoir électrique les poils qui poussent plus vite que d’autres ou bien qui rebiquent pour entretenir la coupe globale.

Puis j’utilise un rasoir comme le nouveau rasoir BIC (cf photo) pour raser tous les poils au niveau des pommettes et du cou.

J’applique une crème de rasage qui ne mousse pas (la Bleu de Chanel) pour voir ce que je fais et je définis les zones à raser : les 2 pommettes et l’espace d’un doigt entre ma pomme d’adam et ma barbe.

Pourquoi rasoir plutôt que la tondeuse pour ces zones ? Car cela me permet de raser à blanc et de pouvoir bien dessiner ma barbe.

Je vous conseille d’ailleurs de jeter un œil sur le nouveau service de BIC qui vient de lancer le Bic Shave Club. Un service de livraison à domicile de lames de rasoirs dont vous définissez vous même la fréquence d’envois. Je n’ai même plus besoin de me soucier d’acheter des lames quand je vais faire les courses car je sais qu’elles seront dans ma boite au lettre !

Le concept est très cool et le rasoir fourni avec le premier envoi est très quali, il tient très bien en main et n’est pas un simple rasoir en plastique comme on peut en voir souvent.

Pour en savoir plus sur le service je vous invite à vous rendre sur bicshaveclub.com

4 / Garder sa peau hydratée après un rasage :

Encore une fois et comme vous le savez le rasage abime la peau. Après avoir rasé à blanc avec un rasoir ou bien même après avoir rasé avec un rasoir électrique au sabot le plus court, pensez bien à appliquer un gel d’après-rasage pour permettre à votre peau de rester hydratée.

Pour cela j’utilise un baume après-rasage Bleu de Chanel qui est très frais et qui a eu la bonne idée de ne pas coller contrairement à d’autres gels après rasage qui peuvent créer des pellicules sur la barbe au séchage.

5 / Pour terminer mettre un peu d’huile à barbe :

Pour terminer l’entretien régulier de votre barbe, utilisez une huile à barbe qui vous permettra de garder un poil doux (pour mesdames / Ou pour messieurs) et surtout d’éviter d’avoir une barbe sèche qui aura tendance à sécréter des pellicules.

Pour cela j’utilise la beard Oil de chez Johnny’s qui se trouve chez Monoprix.

HOW TO : Ecrire une carte pour la Saint-Valentin

Photo Waterman DEFLa Saint-Valentin approche à grand pas et comme chaque année la même question revient : Qu’est-ce que je vais lui offrir ?

Souvent notre premier réflexe est de penser à lui acheter quelque chose de matériel : Un bijou, un sac à main, une paire de chaussures, un restaurant, etc…. Mais il existe bien d’autres façons de (re)-déclarer son amour à la personne chère à son cœur.

L’un d’entre-elle est de réussir à coucher sur le papier ce que l’on ressent pour elle/lui en lui écrivant une carte.

Je trouve personnellement qu’il n’y a rien de plus classe qu’une personne qui arrive à exprimer à l’écrit ce qu’elle ressent pour quelqu’un d’autre.
Personnellement je ne suis pas très doué à cet exercice, mais j’aime le faire à certaines occasions comme ici, à la Saint-Valentin ou bien pour un anniversaire.

Le fait de prendre le temps de mettre à plat ses émotions, ses anecdotes, ce qu’elle/il nous apporte au quotidien a une signification très forte car elle nous permet de montrer à quel point la personne est importante à vos yeux.

Essayez de vous rappeler ce que vous avez ressenti lorsque vous avez reçu votre dernière carte ?
La dernière carte que j’ai reçue était pour la St-Valentin, Margot avait réussi à mettre à plat notre histoire et cela m’avait énormément touché.

Si comme moi vous n’êtes pas très à l’aise pour cet exercice, je vous donne 5 tips pour rédiger votre carte. Ces conseils reposent bien sur uniquement sur la forme que vous pouvez lui donner. Le fond de ce que vous raconterez n’appartient qu’à vous et à votre histoire d’amour.

Sortez une feuille, votre plus belle écriture et votre plus beau stylo pour écrire. S’il vous plait ne prenez pas un simple BIC ou bien un stylo feutre. Comme moi prenez un plume, un roller ou bien un beau stylo bille comme ce stylo Hémisphère de la Collection Privée de Waterman que j’utilise ci-dessus.

1 / Remémorez-vous le jour de votre rencontre :

C’est bête à dire mais c’est quand même le jour où tout a changé pour vous. Racontez-lui à nouveau comment vous avez vécu votre rencontre, ce que vous avez ressenti ce jour-là, ce que vous vous êtes dit au moment où vous êtes rentrés chez vous et lors de votre premier RDV.
Tout le monde a une histoire différente sur leur première rencontre, et c’est ça qui est beau.

2 / Redites-lui ce qui vous a plu chez elle/lui quand vous avez fait connaissance :

Rappelez-lui aussi ce qui vous a plu lorsque vous avez fait connaissance. Le premier truc qui vous a frappé : un trait de caractère, un trait physique, une réflexion, etc…
Par exemple, ce qui m’a frappé quand j’ai rencontré Margot c’est sa répartie. Elle est très forte à ce jeu et quand on a fait connaissance on a beaucoup joué avec ça.

3 / Dites-lui ce que vous vous êtes dit après votre premier rendez-vous :

Le premier rendez-vous est un vrai test pour un couple en devenir. C’est le moment où l’on sait que la personne en face de nous sera la bonne ou non. Alors rappelez-lui ce que vous vous êtes dit à l’issu de ce premier rendez-vous. Les préjugés que vous pouviez avoir sur elle/lui, ce que vous en aviez pensé.

4 / Ressortez quelques anecdotes :

On passe à la partie qui devrait la/le faire sourire. Ressortez une anecdote sur votre couple, le plus sympa étant de ressortir une histoire qui vous a valu une dispute mais sur laquelle vous rigolez aujourd’hui tellement c’est anecdotique.

5 / Rappelez-lui pourquoi vous l’aimez et projetez-vous :

Pour terminer votre carte, rappelez-lui que pour toutes les raisons que vous lui avez déjà donné dans votre lettre, vous l’aimez.
Dites-le lui avec vos mots, avec ce qui vous passe par la tête au moment de la rédaction.
Enfin, projetez-vous dans le futur (proche ou non) avec elle/lui et dites-lui ou vous vous voyez aller ensemble dans les mois, années à venir.

Article rédigé en partenariat avec Waterman « La Collection Privée ».

How to : Comment se passe le tournage d’une publicité

Cela fait un petit bout de temps que je voulais parler ici du métier que je fais à côté du blog. Vous êtes nombreux à me demander à quoi ressemble mes journées de travail en agence de publicité et j’ai profité du tournage d’une campagne sur laquelle j’ai travaillé pour vous en dire plus.

Je travaille dans l’agence Marcel qui appartient au groupe Publicis et j’occupe le poste de Social Media Manager, c’est à dire que je gère la présence sur les réseaux sociaux de plusieurs marques (nationalement ou mondialement connues). Je suis donc en charge de tout ce qui est posté sur Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, etc… Mais pas que ! En dehors de ces posts, qui ne sont qu’une finalité, un social Media Manager doit aussi imaginer comment ses marques vont prendre la parole sur Internet : De manière drôle ou sérieuse, quand, comment, et il doit savoir comment faire parler d’elle.

Comment se passe un tournage_publicité_05 Continuer la lecture