GORE-TEX is in town

GORE-TEX® est généralement connue pour ses équipements sportifs mais la marque propose également des vêtements en collaboration avec des marques comme Aigle ou Clarks.

Grâce au ski je connaissais la marque surtout pour leurs gants très isolants et imperméables et j’ai découvert au mois de novembre leurs manteaux et chaussures pour la ville.

Je me suis laissé tenter par ce manteau couleur réglisse qui sort du noir ou du bleu ordinaire et surtout par cette paire de Clarks (un modèle que je n’avais pas porté depuis le lycée je crois!) dont je suis fou.

Je suis donc paré pour les vagues de froid de Janvier/Février en étant certain de ne pas me mouiller les pieds en cas de chute de neige puisque la technologie GORE-TEX® est conçue pour que ses produits soient imperméables, coupe-vent et respirants.

Les produits qui sortent de chez GORE-TEX® ont entre autre une imperméabilité durable qui permet de porter sur plusieurs saisons un manteau sans qu’il ne perde son étanchéité. Ce qui est un plus surtout lorsque l’on sait qu’un vêtement mouillé évacue 3X plus vite la chaleur qu’un vêtement sec.

Je vous laisse découvrir plus en détails les photos réalisées avec Jean-Philippe Joseph début décembre dans le 15ème.

Pour avoir plus d’informations sur la techno GORE-TEX® c’est par ici.

Article réalisé en partenariat avec GORE-TEX®

Get the look – Peaky Blinders

Enfin je peux vous parler d’un projet que je prépare maintenant depuis quelques mois !

Ce fameux projet « Get the look » avec lequel j’ai pu saouler mes potes les plus proche voit enfin le jour avec cette première série inspiré de la série Peaky Blinders dont la saison 4 vient de sortir.

Il y a 2 ans j’avais déjà réalisé un premier « Get the look » sur James Bond et nous nous étions bien amusés à le réaliser avec mon photographe Nathan.

Depuis le projet a muri, grandi dans ma tête et aujourd’hui j’ai envie de faire plus régulièrement ce type d’éditos basés sur des séries et films cultes.

Premièrement parce que j’en ai un peu marre de poster de simples photos de streetlook et deuxièmement parce que j’avais envie de créer un projet qui change de ce que l’on voit d’habitude.

A partir de Novembre je réaliserais une fois par mois un « Get the look » sur un film ou une série.

N’hésitez d’ailleurs pas à me donner vos idées en commentaires de ce post ou directement sur Insta !

Pour ce premier édito j’ai choisi Peaky Blinders parce que depuis tout petit je suis fasciné par le style des années 20 et cette série m’a bluffé par ses décors et par son stylisme.

Je me suis donc plongé dans la peau d’un membre de la famille Shelby le temps d’une journée pour un shoot entièrement réalisé à Paris.

Manteau Devred, costume ASOS, gavroche ASOS, chaussures Emling, Montre à gousset Tissot 

Je remercie les personnes qui m’ont aidé/suivi sur ce projet sans savoir dans quoi elles s’embarquaient.

Merci à Tissot pour m’avoir soutenu sur ce projet et au bar le Calbar pour m’avoir laissé ouvert son bar pour que je puisse y shooter.

See you next month pour le prochain «Get the Look » qui est déjà en préparation ;)

La Dolce Vita avec Anatole

Je vais aujourd’hui vous parler de la marque de chaussures M. Moustache. Créée il y a maintenant 4 ans, la petite marque parisienne s’est peu à peu fait connaître avec ses modèles de ville pour homme et pour femme. Elle est maintenant vendue chez Citadium, Printemps, Galeries Lafayette ou BHV Homme.

En ce mois de novembre la marque se met aux sneakers avec une collection capsule Anatole qui rappelle certains modèles Reebok mais avec ce petit truc en plus qui fait que tu les veux dans ta collection.

Des petits détails de couleurs qui font la différence aux matières utilisées qui se différencient de la chaussure iconique M. Moustache tape dans le mille.

Le modèle est disponible pour homme et femme depuis le début du mois sur leur site et il se pourrait même que je vous en fasse gagner une paire d’ici la fin de la semaine ;)

J’ai assorti mes chaussures à un look plus chic que d’habitude lors de mon déplacement à Venise. Je vous laisse découvrir les photos ci-dessous.

Article réalisé en partenariat avec M. Moustache.

Un saut dans le temps avec Omega

Près de 15 ans que je n’avais pas revu Venise. 15 ans durant lesquels la ville de l’amour et du carnaval n’a presque pas changé. Je ne me lasserais jamais de son ambiance, son architecture, ses petites rues étroites, ses églises et ses cafés. 

C’est le temps d’un weekend et avec Omega que j’ai pu retrouver tout ce qui m’avait marqué étant plus jeune. 

La marque horlogère y célébrait la nouvelle collection de sa gamme Seamaster Aqua Terra et c’est à Venise que le créateur de la marque a puisé son inspiration en choisissant l’hippocampe, présent sur les gondoles de la cité des Doges comme logo de la gamme.

C’est d’ailleurs dans l’une des plus vieille manufacture de Gondoles que nous avons commencé notre weekend. Un artisan nous a appris qu’il fallait près de 4 mois pour construire le moyen de locomotion le plus vieux de la ville.

Puis nous avons pris la route du musée Guggenheim et de sa collection de Mondrian, Kandinsky, Picasso ou même ce Magritte devant lequel je suis resté scotché plusieurs minutes, fasciné par le réalisme de son oeuvre.

Au fil du temps notre petit groupe d’une dizaine d’influenceurs venus des 4 coins du monde commencent à faire connaissance. Je rencontre des gens fascinants venus de tous les milieux, acteurs connus dans leurs pays, présentateurs TV, blogueurs ou encore rédacteurs de magazines/webzines internationaux. La bonne ambiance s’installe de plus en plus avec les délicieux plats et vins de l’Osteria Da Codroma. 

Après une après-midi libre ou j’ai pu m’évader seul avec mon appareil photo dans la foule de touristes, je me mets sur mon 31 pour le diner organisé dans l’un des plus beau palais de Venise, le Palais Pisani.

Manteau American Vintage, chemise Octobre Edition, lunettes Montblanc, montre Omega Seamaster Aqua Terra, chaussures Emling

veste de smoking et chemise Sandro, pantalon De Fursac, noeud papillon Hugo Boss, montre Omega Seamaster Aqua Terra

Nous y sommes accueillis personnellement par le président d’Omega, Raynald Aeschlimann et par l’acteur multi-primé Eddie Redmayne, avec lequel j’ai l’occasion d’échanger quelques mots. La soirée s’enchaine et je découvre pièces après pièces un lieu incroyable dont la l’immense salon ou nous avons diné, entièrement et uniquement éclairée à la bougie.

Après un diner préparé par le chef Italien multi-étoilé Carlo Cracco, place aux cocktails et au dance floor ou se mêlent stars, modèles, clients et autres amis de la marque. Une nuit inoubliable.

Le dimanche arrive et il est déjà l’heure de plier bagages après un délicieux déjeuner au bord de l’eau et loin des touristes chez Lineadombra avant de rentrer à Paris quelques heures pour repartir dès aujourd’hui pour de nouvelles aventures avec Margot. 

Chemise Octobre Editions, pantalon De Fursac, chaussures M. Moustache

Je remercie Omega et plus particulièrement Otalia et Maria pour cette magnifique invitation. 

Les planches de Deauville

Début Septembre j’étais au Festival international du film Américain de Deauville pour y tourner des chroniques sur le cinéma avec l’agence de pub dans laquelle je travaillais. 7 jours sur place durant lesquels se mêle le gratin du cinéma Français et Américain dans une atmosphère détendue et familiale.

J’ai pu y croiser l’acteur Jeff Goldblum en train de faire un boeuf au piano dans le lobby de l’hôtel en tenue casual, pour le retrouver quelques heures plus tard sur son 31 sous le feu des flashs du tapis rouge ou bien encore toute la clique de la jeune garde du cinéma Français.

C’est à cette occasion que la marque Strellson m’a proposé un shooting sur les planches avec ma comparse Bordelaise Alix de Beer. Nous avons donc choisi de réaliser 2 looks pour coller à l’ambiance du Festival : Casual de jour, chic le soir.

Costume Palc Rames bleu, chemise Sereno, Cravate, pochette, mocassins Weston

Montre Portuguese IWC, lunettes Montblanc

Manteau Daim, chemise, Jean, Montre Bell&Ross BR126, Chaussures Adidas Ultraboost, Appareil photo Olympus Pen-F

Article réalisé en partenariat avec Strellson