Découvrir le Yunnan – Chine part 1

Après le Japon l’année dernière je continue ma découverte de l’Asie avec la Chine. Margot rêvait depuis longtemps de me faire découvrir ce pays et cette culture tellement différente de la nôtre.

Asian roads nous a invité à venir découvrir la région du Yunnan (dans le Sud du pays) en roadtrip pour 15j.

Asian roads est une agence de voyage qui propose des parcours sur mesure partout en Asie. Le voyage que nous faisons fait partie des itinéraires proposés dans leur catalogue ICI.

Avant de partir en Chine pensez à prévoir :

> Faire votre demande de VISA :

Pour rentrer dans le pays vous devez réaliser une demande de VISA touristique auprès de l’ambassade de Chine. Nous avons réalisé la nôtre en express (vous devez laisser votre passeport à l’ambassade tout le temps de la gestion du VISA) via Visa-connect. Nous avons eu à remplir une fiche de renseignement et l’agence s’est occupée de tout le reste, vraiment pratique !

> Pensez à vos adaptateurs :

Les prises de courant ne sont pas les mêmes qu’en France. Pensez à vous acheter un adaptateur universel et prenez une multiprise pour recharger vos appareils (c’est ce que je fais tout le temps)

> Téléchargez Citymaps :

Google ne passe pas en Chine donc n’hésitez pas à télécharger Citymaps qui vous permettra d’avoir une carte d’où vous êtes même hors-connexion

> Achetez une carte SIM Chinoise : 

Nous avons pris une carte SIM avec My Mobile in China qui nous permettait d’avoir accès à internet (3 Go) pendant le séjour. De quoi rester connectés pour le séjour et cela s’est avéré très pratique dans certains situations.

> Téléchargez un VPN :

Le VPN est une application qui vous permettra de faire croire que vous êtes connecté à internet depuis un pays sans restrictions d’accès. Vous pourrez vous connecter à Google, WhatsApp, Facebook, Instagram sans problème.

Pour ma part j’ai téléchargé l’application Turbo VPN qui fonctionne très bien.

> Préparez-vous à ne pas être compris :

Les Chinois parlent très peu anglais il est donc difficile de se faire comprendre et ils ne savent pas dire non. Si vous cherchez une adresse précise n’hésitez pas à demander à 2 personnes différentes pour voir si elles indiquent la même direction ! Les Chinois ne savent pas dire non et n’aiment pas l’échec, ils préfèrent donner une direction même mauvaise plutôt que de ne pas pouvoir vous répondre. Vous pouvez télécharger l’application Microsoft Trad ou Google Trad qui vous permettront de parler en français et le téléphone traduit pour vous.

Après avoir fait nos valises au dernier moment (encore une fois) nous partons avec un groupe de blogueurs de Paris avec un vol en correspondance via Shengdu pour la ville de Kunming (16h de trajet avec l’escale) avec Air China.

Je vous invite à jeter un coup d’œil à leurs blogs : Trekkin et Voyages, Mademoiselle voyage, little nympheas, graine de voyageuse et l’oiseau rose.

KUNMING :

Nous arrivons dans la matinée au boutique hôtel Moone & Chalice situé en plein centre-ville où nous passerons 1 nuit avant de reprendre la route.

Nous partons à la découverte du quartier de l’hôtel à pieds et nous tombons sur le marché animalier. On a mal au cœur à l’idée de voir tant d’animaux les uns sur les autres dans les cages mais c’est aussi ça la Chine…

Nous nous installons pour déjeuner chez Lao Fangzi un super restaurant dans une vieille maison traditionnelle.

On essaye de commander en regardant les photos du menu car ici rien n’est traduit et nous nous régalons avec les plats locaux. L’heure de l’addition pour notre table de 8 arrive et la note s’élève à 50 Yuan/personne. L’équivalent d’à peine 6,5€ !

Fatigués avec le décalage horaire et le vol on repasse à l’hôtel avec Margot pour faire une sieste de 30min qui dure finalement 3h30…

Il fait nuit lorsque l’on se réveille et on prend la direction du restaurant pour dîner. Sur la route on passe par la rue Xiang Yun Mei Sheng, la rue commerçante de la ville où tous les magasins sont ouverts (nous sommes un dimanche soir 19:30).

En passant dans cette rue j’ai presque l’impression d’être à Tokyo ! L’ambiance des rues, les enseignes avec les néons qui clignotent, les buildings. Je m’y suis vraiment cru !

On dîne tous ensemble chez Waipo Weidao dans une salle privatisée qui nous permet de faire plus ample connaissance.

Ici aussi la carte est en chinois et sans photos, pour voir à quoi ressemble les plats il faut utiliser WeChat (le réseau social chinois qui permet de tout faire) et scanner le QR code sur la table pour accéder au menu via votre téléphone et même commander directement via celui-ci.

(En Chine on fait tout avec WeChat, même payer ses achats).

On commande tous ensemble à partager et on se régale encore une fois pour à peine 5€/personne (alcool compris).

YUANYANG :

Après une bonne nuit de sommeil où l’on a réussi à se caler sur le décalage horaire nous prenons la direction de la forêt de Pierre Shillin à 1h30 de Kunming puis nous continuerons notre route jusqu’à l’hôtel Twelve Manor à Yuanyang (5h de route).

Nous passons près de 3h à nous balader dans la forêt à nous perdre dans les nombreux chemins que propose le parc et à passer sur, sous et même à l’intérieur des édifices de pierre creusés par l’érosion.

Une belle balade à faire (130 Yuan + 25 Yuan de navette).

Nous reprenons la route pour 5h30 au lieu de 3h30 à cause d’un pont fermé à la circulation. Nous arrivons à l’hôtel vers minuit.

La région de Yuanyang est classée au patrimoine Mondial de l’UNESCO et il faut payer son entrée dans la région pour aider les villages environnants (70 Yuan).

On passe à travers un minuscule village pour arriver dans un magnifique hôtel avec vue sur les rizières que nous découvrirons que le lendemain matin. 

Avec le groupe on s’est motivés pour se lever tôt afin d’aller voir le lever du soleil sur les rizières au point de vue Duoyishu.

Après environ 20min de route nous arrivons pile à temps pour voir le jour se lever. On doit s’acquitter de 70 Yuan pour accéder à l’immense terrasse/point de vue déjà occupé par des photographes. On trouve notre spot et on reste environ 45min à contempler le soleil se lever sur les rizières.

L’entrée permet d’accéder aux 2 autres points de vue de la région (dans la journée uniquement) et sert également de ticket d’entrée dans la région !

Retour à l’hôtel pour un rapide petit-déjeuner à base de nouilles (la spécialité locale) avant de repartir pour le marché de Niujiaozhai à environ 40min.

On se retrouve sous un grand hall avec plein de tables sur lesquelles les cuisiniers-ères préparent leurs plats et où les gens se retrouvent pour manger.

Nous déjeunons dans un restaurant de viande un peu plus haut dans le village qui préparait de la viande fumée dans la rue. De prime abord le restaurant ne donnait pas du tout envie mais on a très bien mangé.

On reprend le bus direction le village de Niuxin. Nous sommes là le jour où 50 familles de la communauté « Dai » se réunit pour leur fête annuelle et nous nous retrouvons donc au milieu des festivités. Un superbe moment riche en rencontres ! Étant les seuls occidentaux présents à la fête, beaucoup de chinois sont venus nous demander des photos et du coup nous faisions pareil.

Nous retournons à l’hôtel pour une randonnée à travers les rizières (1h30 de marche facile depuis l’hôtel) en direction du point de vue de Ba Da. Sur notre route nous croisons des fermiers au travail, des buffles et de superbes paysages avec des rizières à perte de vue. Nous arrivons pile à temps au point de vue pour y voir le soleil se coucher et nous rentrons en bus. Le soir nous dînons à l’hôtel et nous goûtons à la fondue chinoise. Un régal ! (88 RMB / personne)

Puis nous sympathisons avec des chinois mangeant à côté de nous et nous avons testé l’alcool de riz. A tester également !

Après une courte nuit (merci l’alcool de riz) nous partons pour un autre marché au village de Shengcun où nous déambulons au milieu des étals de fruits et légumes mais aussi de viande découpée sur des planches en bois devant nos yeux.

Le midi nous mangeons dans la maison du chef du village des YI et nous assistons à un spectacle de danse locale par les habitantes du village. L’activité est sympa mais ce n’est pas ce qui m’a le plus marqué jusqu’à présent.

Retour à l’hôtel pour 16h où nous sommes attendus pour une activité proposée par l’hôtel : la pêche dans les rizières ! (160 Yuan/personne).

Les rizières ne donnant pas de riz de Novembre à Mars, les Chinois se servent des bassins pour y élever du poisson et ainsi pouvoir les manger sans avoir à en acheter au marché en raison de son prix élevé.

Nous nous équipons de salopettes avec Marion et Sam et nous partons à l’aventure.

En descendant dans le bassin ce qui est le plus impressionnant et la profondeur à laquelle on s’enfonce dans la boue sous la surface de l’eau. Ce qui me fait me rendre compte de la difficulté de se déplacer et donc de travailler dans les rizières.

Pour pêcher nous faisons baisser le niveau de l’eau du bassin pour faire apparaître les poissons et nous devons les attraper à mains nues en les plaquants au fond de l’eau. Un vrai exercice de style car ils ne se laissent pas faire facilement. On repart de notre pêche avec 3 poissons qui se retrouveront sur notre table au dîner !

Pour notre dernier soir au 12 Manor nous avons mangé un barbecue avec tous les aliments posés à même les feuilles de palmier sur la table. On s’est régalés ! (90 Yuan / personne).

Après un dernier réveil sur les rizières nous quittons l’hôtel tôt le matin pour rejoindre la ville de Jianshui à environ 4h de route.

Je vous donne rendez-vous dans un prochain article pour la suite de notre voyage en Chine avec Asian Roads.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *